FANDOM


Adrianne Avenicci est une forgeron impériale présente dans The Elder Scrolls V: Skyrim qui possède et travaille à La Guerrière. C'est la femme et la partenaire commerciale de Ulfberth Ours-Guerrier.

Localisations Modifier

Bordeciel Modifier

Châtellerie de Blancherive, Blancherive

Histoire Modifier

Adrianne est la fille du chambellan du jarl Balgruuf, Proventus Avenicci. Elle a nommé son magasin La Guerrière d'après son surnom d'enfance. Son père l'a appelé ainsi à cause de son obsession pour les épées étant enfant.

Elle est marié à Ulfberth Ours-Guerrier qui l'aide à gérer le magasin. Elle ne prétend pas être le meilleur forgeron de Bordeciel et espère être aussi bonne que Eorlund Grisetoison un jour.

À travers un dialogue entre Adrianne et Hrongar il est révélé qu'elle aide son père en conseillant le jarl Balgruuf et qu'elle l'aide "beaucoup plus que le peuple ne le pense."

Description Modifier

Adrianne porte un tablier de forgeron et des bottes. Elle est équipée d'une masse en acier et transporte des objets communs, de l'or et la clé de La Guerrière.

Marchand Modifier

Renouvellement tout les deux jours.

Le magasin est ouvert de 8h à 20h.

  • Or : 1000
  • Vend :
    • 1 set d'armure lourde levelé non enchanté (max ébonite)
    • 1 set d'armure légère levelé non enchanté (max verre)
    • 1 set de toute sorte d'armes levelé non enchanté (max ébonite)
    • 50 flèches de fer
    • 10 lingots de fer
    • 10 cuir
    • 10 bandes de cuir
    • 4 flèches levelés (max ébonite)
    • 3 armures enchntées levelés
    • 2 bijoux enchantés levelés
    • 3 armes enchantées levelés
    • 10 lingots levelés
    • 8 minerais levelés
    • 1 pioche
    • 1 arme/armure spéciale (33% chance enchanté)

Autres informations Modifier

Quêtes Modifier

Livraison (Adrianne) Modifier

Remettre l'épée à Proventus Avenicci.

Initiation au forgeage Modifier

Aider Adrianne à la forge.

Dialogues Modifier

Idolaf Modifier

Idolaf: "Nous paierons le prix nécessaire. Nous devons impérativement avoir davantage d'épées pour les soldats impériaux."

Adrianne: "Je ne peux pas m'occuper d'une commande aussi importante toute seule. Et si vous ravaliez votre fierté pour une fois et demandier de l'aide à Eorlund Grisetoison ?"

Idolaf: "Ha ! Je préfère encore m'agenouiller devant Ulfric Sombrage. De toute façon Grisetoison n'accepterait jamais de faire de l'acier pour la Légion."

Adrianne : "Comme vous voudrez. J'accepte le travail, mais je ne vous promet pas de miracle"

Initiation au forgeage Modifier

Vous avez besoin d'aide à la forge ? Tiens, oui. Et si vous me fabriquiez une dague de fer ? Voici tout ce qu'il vous faut. Allez-y. C'est correct. Un ouvrage de niveau d'apprenti, mais solide. Continuez comme ça.

Tenez, voici une Dague de fer. Pas mal, mais elle n'est pas très acérée. Et si vous l'affûtiez un peu ? Il vous faut juste un peu de métal et la meule qui est là-bas.

J'ai affûté la Dague de fer. Ça m'a l'air très bien. Vous mettez beaucoup d'application pour fabriquer vos lames, elles vous le rendront quand vous aurez besoin d'elles. Vous voulez continuer à vous rendre utile ? Et si vous me fabriquiez une armure ? Commençons par tanner du cuir sur le chevalet.

Tenez, voici le Cuir que vous m'avez demandé. Ah, bien. Beaucoup d'armes et d'armures ont besoin de lanière et de doublures en cuir ou ce genre de choses. Voyons si vous savez fabriquer un casque en peau. Voici les autres choses qu'il vous faut.

Tenez, voici un Casque en peau. Je devrais vous engager pour m'assister, tel que vous travaillez. Améliorons un peu la taille. Apportez ce cuir à l'établi, là-bas.

J'ai trempé le Casque en peau. Vous avez du talent. Continuez à pratiquer et vous maitriserez parfaitement l'art de la forge un jour. Pourquoi ne garderiez-vous pas cette dague et ce casque ? Vous vous souviendrez peut-être de moi quand vous fabriquerez de l'acier de la Forgeciel, n'est-ce-pas ?

Dialogues généraux Modifier

Qu'est-ce que vous avez à vendre ? Jetez un oeil. À la prochaine fois

Que pouvez-vous me dire sur Blancherive ? Hmph. Beaucoup de choses. C'est une ville assez prospère. La faim n'est pas un problème, tant que l'on est prêt à travailler dur. Blancherive est dirigé par le jarl, qui réside à Fort-Dragon. C'est cette forteresse, sur la grande colline. Mais c'est sûrement Jorrvaskr qui vous intéresse le plus, le siège des Compagnons. Leurs exploits et leur valeur sont...légendaires.

L'épée du jarl Modifier

Vous travaillez à la forge toute la journée ? Eh oui. il le faut bien, si je veux être aussi douée qu'Eorlund Grisetoison un jour? D'ailleure, je viens juste de finir ma plus belle oeuvre. C'est une épée. Je l'ai forgée pour le jarl, Balgruuf le Grand. C'est une surprise et je ne sais même pas s'il l'acceptera, mais...Écoutez, pourriez-vous remettre cette épée à mon père, Proventus Avenicci ? C'est le chambellan du jarl. Il saura choisir le moment propice pour la lui offrir.

Je m'en occupe. Merci

Une autre fois, peut-être.

Citations Modifier

  • "J'ai des articles de qualité ici, si ça vous intéresses. Et encore plus à l'intérieur."
  • "N'oubliez pas d'aller voir à l'intérieur si vous avez besoin de quoi que ce soit."
  • "Avez-vous rencontré mon père ? C'est le chambellan du jarl, à Fort-Dragon."
  • "Je ne prétends pas être la meilleur forgeronne de Blancherive. Cet honneur revient à Eorlund Grisetoison, ces armes sont légendaires. Je veux juste qu'on me donne une chance."
  • "La plupart des gens l'ignore, mais j'aide mon père de nombreuses manières."
  • "Vous croyez que les conseils que mon père donne au jarl viennent tous de lui ? Hmph. Disons simplement que je conseille le conseiller."

Anecdotes Modifier

Apparitions Modifier

UESPLogo
Cette page emprunte, entièrement ou partiellement, partie du contenu présent sur son équivalent du site de l'UESP, et par conséquent leur crédit leur revient entièrement ou partiellement.
Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.