FANDOM


Aurbis est le nom pour l'univers formé par la fusion d'Anu et Padomay. Il renferme tous les plans d'existence, toute la réalité du monde.

Création Modifier

Le Vide était la seule chose existante avant qu'Anu et Padomay ne se réveillent, et que chacun ne créé son royaume infini ; la stase d'Anu et le chaos de Padomay[1]. Les deux royaumes se recouvrirent en formant un cercle parfait. L'Aurbis est donc ce "centre gris" entre l'Être d'Anu et le non-Être de Padomay[2].

Anu et Padomay créèrent ensuite leurs âmes immatérielles: Anuiel et Sithis qui considéraient chacun Aurbis comme leur possession, et desquels se matérialisèrent les et'Ada[1]. Le premier né d'Anuiel fut Akatosh, qui structura et agença les esprits de l'Aurbis[2], et celui de Sithis fut Lorkhan, et'Ada errant et changeant[1].

Les autres et'Ada développèrent et remplirent l'Aurbis, créant l'Oblivion puis l'Aetherius. A force de ruse et d'éloquence, Lorkhan réussit à convaincre de nombreux et'Ada de créer Mundus.

Structure et constitution Modifier

La structure applicable pour décrire l'Aurbis est celle de la roue[3][4]:

  • Mundus est le centre gris de l'Aurbis.
  • De Mundus, partent huit rayons qui sont les Divins-planètes.
  • Entre chaque rayon se trouve les seize plans des princes daedriques d'Oblivion.
  • Le tour de la roue est formé par l'ensemble des royaumes d'Aethérius.
  • Après la périphérie de la roue, et donc la frontière de l'Aurbis, n'existe que le vide total où réside Padomay.

Métaphysique Modifier

L'Aurbis vu de coté serait un plan formant un "I" nommé la Tour. Lorkhan aurait été le premier à apercevoir la Tour durant ses explorations sur la frontière de l'Aurbis[1]. Ce "I" ("Moi" en français) serait le premier mot de Lorkhan [1]qui lui aurait permis d'atteindre le CHIM et de comprendre sa vraie nature ainsi que d'obtenir un pouvoir immense pouvant altérer la réalité[5].

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Vehk's Teaching
  2. 2,0 et 2,1 Le Monomythe
  3. 36 Leçons de Vivec, 21e Sermon
  4. Commentaires de Mankar Camoran sur le Mysterium Xarxès
  5. Commentaires de l'Aube Mythique, vol. 3
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .