FANDOM


Article principal : Livres (Online)

Ayrenn - La reine inattendue est un livre présent dans :

Informations Modifier

Contenu du livre Modifier

Par Tanion, Principal de l'École de maintien aldmeri

Certains de nos étudiants Bosmers et Khajiits se fourvoient en colportant cette fable qui voudrait que tous les Altmers de Couchant ne soient pas unis sous l'autorité de notre glorieuse reine Ayrenn. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité ! Nous autres Hauts-Elfes avons un penchant pour les mots d'esprits et les boutades qui peuvent parfois être mésinterprétés par ceux qui s'exposent pour la première fois à notre culture antique et raffinée. Afin de rétablir la vérité, j'ai donc rédigé cette brève introduction consacrée à notre bien-aimée reine d'Alinor, dans le but de présenter son histoire d'une manière simple et directe, qui puisse être comprise même par nos nouveaux alliés du Domaine aldmeri.

Bien évidemment, les Altmers descendent en ligne directe des Divins qui créèrent Nirn, surtout dans le cas de la famille royale d'Alinor. Le père d'Ayrenn, le roi Hidellith de haute renommée, dirigea l'archipel du Couchant longtemps et sagement, offrant le plus bel exemple des meilleures traditions de la Cérémoniarchie elfique, basant chacune de ses décisions sur les legs ancestraux des Manuscrits de Praxis.

À l'heure dite, comme les Manuscrits l'ordonnaient, le roi Hidellith et sa femme, la matriarche Tuinden conçurent une enfant, qui fut prénommée Ayrenn comme les Praxis le décrétaient. La princesse Ayrenn naquit le 5e jour du mois des Plantaisons l'an 555 de la Deuxième Ère — excellents auspices, bien que je vous en épargnerai les détails, car il vous manque le contexte nécessaire pour appréhender leur signification profonde. Cependant, vous pouvez me croire si je vous dis que tous les habitants de Couchant, d'Auridia et d'Artæum célébrèrent sa naissance pendant cinquante-cinq jours.

Il était écrit que la princesse Ayrenn incarnerait l'essence pleine et entière de l'époque de troubles et de turbulences de sa naissance, et c'est ce qui se produisit. Vive et perspicace, elle apprenait rapidement les leçons de ses tuteurs et adopta dès son plus jeune âge une approche peu orthodoxe du travail scolaire. De fait, elle était parfois tellement absorbée par ses études personnelles que plus personne n'avait de nouvelles d'elle pendant des jours. Elle revenait de ces aventures dotée de connaissances inhabituelles et présentant de nouveaux talents remarquables.

Un beau jour du mois de soirétoile de l'an 563, la famille royale d'Alinor toute entière se rassembla à la Tour de cristal pour fêter l'inscription d'Ayrenn au Labyrinthe du Sapiarche, où elle devait étudier la Praxis Royale des Altmers et la Cérémoniarchie pendant la durée requise de 3555 jours. Mais Ayrenn n'arriva jamais : la princesse disparut quelque part entre le Palais et la Tour et, malgré une Enquête au 17e Degré conduite par les Justiciars, personne ne la retrouva. Cependant, les Sapiarches reportèrent que la nuit de sa disparition avait été pleine de signes et de présages : la constellation de la Dame chevauchait celle du Destrier, le Grand Planétaire tournait à l'envers et un jeune aiglon avait été découvert sur la statue de Topal l'Explorateur.

Finalement, le prince Næmon, le frère aîné d'Ayrenn, finit par être nommé héritier du trône d'Alinor et en 565 il s'inscrivit au Labyrinthe. Næmon, tout comme son père, était un authentique cérémoniarche, profondément attaché aux rites et devoirs que la tradition imposait à l'héritier. Ainsi, lorsque le roi Hidellith rejoignit l'Ætherius en l'an 580, le prince Næmon commença immédiatement à préparer la Liturgie du Couronnement de quatre-vingt huit jours qui lui accorderait la place de son père sur le trône.

C'est alors qu'un beau jour l'incroyable se produisit ! Une rumeur en provenance de Port Vélyn en Val-boisé racontait que la princesse Ayrenn était en route vers Auridia sur un bateau cygne ! Pleine d'effervescence et d'émerveillement, la Cour d'Alinor se rendit à Prime-Tenure pour l'accueillir, arrivant juste à temps pour saluer son retour inattendu. La princesse Ayrenn annonça alors qu'elle était prête, en tant que première héritière, à assumer la charge du Trône d'Alinor. Le Grand Justiciar confirma que tel était effectivement son droit. Elle fut couronnée reine Ayrenn le 7e jour du mois de Soufflegivre de l'an 580.

Certains parmi vous ont peut-être entendu des fables incroyables sur les aventures de la princesse Ayrenn durant son absence à Couchant, comme quoi elle avait été le second d'un capitaine pirate de Cœur-enclume, qu'elle s'était déguisée en Dunmer pour pouvoir lire les Tomes Indigo dans les souterrains de Nécrom, qu'elle avait affronté les Derviches de Rihad à leur propre danse des sabres ou même qu'elle avait même battu la reine Mabjaarn aux Mèches écarlates de Vendeaume à un concours de boisson à l'hydromel. Je peux vous assurer que ce ne sont que des mythes et des racontars, à la fois grotesques et complètement absurdes. Notre reine était simplement partie étudier le Praxis et la Cérémoniarchie de manière personnelle et indépendante.

Depuis son ascension au trône, elle a apporté des innovations aux lois de notre prospère contrée, comme cela avait été prédit lors de sa naissance de bon augure. L'intégralité des Sapiarches a accepté cette modernisation. Comme vous le voyez, chers étudiants, Ayrenn est la reine incontestée de cet Archipel, et tout se passe bien dans le meilleur des mondes.

Apparitions Modifier

309px-ZeniMax Media Logo.svg
Le contenu de cette page est partiellement issu de la série de jeux vidéos The Elder Scrolls ou de sites créés et détenus par ZeniMax Online Studios, dont le copyright est propriété de ZeniMax Online Studios. Toutes les marques déposées présentes dans l'image sont propriétés de ZeniMax Online Studios, dont l'inclusion n'implique aucune affilation avec Wiki The Elder Scrolls. L'utilisation de telles images est censée tomber sous le coup de l'emploi du fair use de la loi sur le droit d'auteur.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .