FANDOM


Voir article détaillé : Livres (Online)

Bêtes mythiques, pouvoirs réels est un livre présent dans :

Informations Modifier

Contenu du livre Modifier

Par Drusus Ovicula, conservateur de la bibliothèque impériale

Dans les générations qui se sont écoulées depuis les Potentats akavirois, une nouvelle tradition martiale s'est fait jour à Tamriel, qui porte tous les signes d'une discipline magique cohérente, quoiqu'on la dise descendue des légendaires dragons et des mortels qui les affrontèrent. Je parle, bien sûr, des soi-disant « Chevalier-dragons ».

Que leurs capacités trouvent ou non leur origine auprès des dragons – et vous me pardonnerez d'en douter, car l'on n'a plus vu de dragon à Tamriel depuis des millénaires, s'ils ont jamais existé – les pouvoirs que déploient les Chevaliers-dragons sont indéniables. Il s'en trouve plusieurs ici-même dans la Cité impériale, des membres de la Tour de garde, et ils ont démontré certains de leurs effets à ma demande.

L'un de ces Chevaliers-dragons, un serpent de la garde, m'a montré comment il pouvait se couvrir de flammes sans en brûler (quoique j'en eus senti à la chaleur à plusieurs pas). Il lança ensuite une boucle de chaîne enflammée autour d'un mannequin et l'attira à lui, où il fut rapidement immolé. Enfin, l'un de ses subalternes brûla l'un des mannequins en crachant littéralement le feu !

J'ai été impressionné. Presque assez pour croire aux dragons.

Apparitions Modifier

309px-ZeniMax Media Logo.svg
Le contenu de cette page est partiellement issu de la série de jeux vidéos The Elder Scrolls ou de sites créés et détenus par ZeniMax Online Studios, dont le copyright est propriété de ZeniMax Online Studios. Toutes les marques déposées présentes dans l'image sont propriétés de ZeniMax Online Studios, dont l'inclusion n'implique aucune affilation avec Wiki The Elder Scrolls. L'utilisation de telles images est censée tomber sous le coup de l'emploi du fair use de la loi sur le droit d'auteur.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .