FANDOM


Suhlak est la chef kothringi d'Inondelle.

Interactions Modifier

La peau sur les os Modifier

Le Vestige a fait la rencontre d'un Kothringi, originaire d'Inondelle, qui l'a informé que les nécromanciens du Culte du Ver s'étaient emparés de leur village.

La fin du pacte Modifier

Après que le Vestige a rendu l'éventail de pierres d'âme, le chef Suhlak lui a demandé de décider du sort d'Inondelle. Détruire l'éventail de pierres d'âme octroiera aux villageois le repos éternel, le préserver les confinera dans leur condition de morts-vivants.

Conversations Modifier

La peau sur les os Modifier

Si le Vestige commence la quête en parlant à Suhlak.

Vous ne manquez pas d'air pour venir à Inondelle. Nous ne négocierons pas avec les nécromanciens.
Des nécromanciens ? Quels nécromanciens ? Vous n'êtes pas au courant ? Vous ne faites donc pas partie des adeptes. Ces nécromanciens abjects ont envahi notre village la nuit dernière. Nous détenons trois de leurs lieutenants dans nos huttes, mais ils sont une menace. Nous sommes dans l'impasse.

Des adeptes du Ver, dans votre village ? Nous avons attiré Gorag, Felra et Draguar dans les sous-sols et refermé les portes derrière eux. Malgré cela, ils ont refusé de baisser leurs armes. Peut-être écouteront-ils un étranger. Si vous parvenez à les convaincre de se rendre, Inondelle vous en saura gré.
Je me charge d'eux.

Si le Vestige a commencé la quête en parlant aux éclaireurs.

Nos éclaireurs vous ont laissé passer ? Il faut être courageux pour venir à Inondelle malgré les nécromanciens qui nous tourmentent.
Parlez-moi de ces nécromanciens. Les nécromanciens du Culte du Ver ont dressé le camp non loin et ont attaqué notre village la nuit dernière. Nous avons piégé trois de leurs lieutenants dans nos huttes, mais ils refusent de se rendre.

Il y a des adeptes du Ver dans votre village ? Nos éclaireurs les appellent Gorag, Felra et Draguar. Nous les avons piégés dans les caves sous nos huttes et barré les portes. Peut-être que vous pourrez les convaincre de se rendre. Si vous les confrontez, Inondelle vous traitera en ami.
Je vais m'occuper d'eux. Nos guerriers gardent les huttes où sont enfermés les adeptes. Déverrouillez les portes des caves pour y accéder. Jusqu'à présent, ils refusent d'entendre raison. S'il faut en venir aux mains avec leurs lieutenants, je comprendrai.
Pourquoi le Culte du Ver attaquerait-il votre village ? Le village d'Inondelle est isolé. À cause de cela, ils pensent que nous ferions de parfaits esclaves.
Votre peau a une étrange couleur. Êtes-vous malade ? Ma quoi ? Oh... nous sommes des Kothringis. Depuis la grande peste, Inondelle est malheureusement tout ce qui reste de notre peuple.

Le Vestige tua Gorag, Felra et Draguar.

Les messagers du chef de guerre Helushk m'ont informée que les adeptes du Ver refusaient de se rendre. C'est malheureux, mais vous n'y êtes pour rien. Inondelle vous est redevable. En réalité, je craignais que les lieutenants du Culte du Ver n'aient envahi nos caves à dessein, dans le but de pratiquer leur magie noire depuis notre village.
Quelle magie noire craignez-vous ? Hé bien ! Vous avez prouvé que vous êtes un ami de notre village. En tant qu'ami, nous allons partager notre secret avec vous. C'est plus simple à montrer qu'à expliquer. Je vous prie de ne pas vous affoler.

Suhlak révéla la véritable apparence squelettique de tout le village.

N'ayez crainte, nous n'avons pas changé depuis que ce... calvaire s'est abattu sur nous. Il y a des années, une terrible maladie s'est déclarée sur nos terres. Il fallait trouver un moyen d'assurer la sécurité de mon peuple. C'est pourquoi j'ai passé un marché avec le Daedra.
Vous avez négocié avec un Daedra ? Lequel ? Avant la maladie, nos mineurs avaient découvert un temple dédié au Vil Clavicus. Nous mourions, alors j'ai contacté le prince Daedra des marchés pour sauver notre village, à tout prix. Je l'ai supplié de nous immuniser à la maladie. Vous pouvez en constater le prix.

Quel est le rapport avec le Culte du Ver ? La nuit dernière, les adeptes ont volé l'éventail de pierres d'âme, la relique qui renferme nos esprits. Ils l'utiliseront pour nous asservir. Nous ne pouvons devenir des esclaves du Culte du Ver ! Le chaman Chirah a un plan pour les arrêter, mais vous devez l'aider. S'il vous plaît, allez lui parler.
Très bien. Sans votre aide, le Culte du Ver finira par tous nous réduire en esclavage. Pitié, Inondelle doit survivre. Nous avons déjà tant perdu...

Le Vil Clavicus changea le Vestige en squelette.

Comment est-ce possible ? Vous n'avez pas marchandé avec le Vil Clavicus, j'espère ? Un instant, la malédiction qui vous afflige n'est pas permanente. Excellente nouvelle, pour vous comme pour moi ! Récupérez vite l'éventail de pierres d'âme avant qu'il ne disparaisse !

Le Vestige récupéra l'éventail de pierres d'âme au vil pavillon.

Vous êtes revenu ! Avez-vous récupéré l'éventail de pierres d'âme ?
Oui. L'éventail de pierres d'âme est en sécurité. Bien. Le Culte du Ver n'a donc plus aucune emprise sur notre village. Toutefois, je n'en ai plus non plus.

La fin du pacte Modifier

Suite au vol de l'éventail de pierres d'âme, le chef de guerre et le chaman m'ont demandé de me retirer. Cela dit, notre avenir étant en jeu, j'ai le droit de nommer un médiateur. Et c'est vous que je choisis. Et c'est vous que je choisis.
Quel genre de décision suis-je censé prendre ? Vous devez décider du sort d'Inondelle. Préservez l'éventail de pierres d'âme et nous garderons cette forme. Détruisez-le et vous mettrez un terme à la malédiction, nous offrant ainsi le repos éternel.

Pourquoi moi ? Le fait d'avoir pu partager cette malédiction vous rend apte à décider de notre sort. Vous devriez prendre conseil auprès du chef de guerre Helushk et du chaman Chirah avant de faire votre choix.
Je vais m'entretenir avec eux avant de trancher. Demandez conseil au chef de guerre Helushk et au chaman Chirah. Leur opinion reflète celle des villageois. En tant que médiateur, nous devrons respecter votre décision.

Si le Vestige décide de préserver l'éventail de pierres d'âme.

Vous avez fait le choix que nous ne pouvions faire nous-mêmes. Sans la crainte de l'éventail de pierres d'âme, nous allons enfin être en mesure d'envisager notre avenir. Merci, médiateur. Vous serez toujours le bienvenu à Inondelle.
J'ai fait le nécessaire. Vous avez sauvé Inondelle de la bêtise et de la tyrannie nécromanciennes. De surcroît, vous nous avez ouvert la perspective d'un avenir dans ce marais. Nous sommes un peuple à part entière à présent, et cela n'aurait jamais été possible sans votre aide.

Nous ne sommes pas tous prêts à vous remercier d'avoir préservé l'éventail de pierres d'âme, mais j'espère que ça viendra avec le temps.

Si le Vestige décide de détruire l'éventail de pierres d'âme.

C'en est terminé. Vous avez fait le choix auquel nous ne pouvions nous résoudre. Mon peuple est en paix, désormais.
J'ai fait le nécessaire. Enfin ! Vous nous avez libéré de cette misérable existence qu'était la nôtre. Ce n'était pas une vie, mais une véritable malédiction. Je sens l'emprise du Vil Clavicus s'affaiblir. Cela ne devrait plus tarder, maintenant. Merci de nous avoir accordé la dignité de la mort.

Je rejoindrai bientôt mon peuple. Merci encore.

Apparitions Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .