FANDOM


Pour le personnage, voir : Vivec (Lore)
Quotebg
"Enfin, les os de Horde Montagne touchèrent terre à leur tour, devenant les fondations de la Cité des Epées, que Vivec baptisa en l'honneur de son propre symbole. Le filet retomba par-dessus telle une série de ponts tendus entre les ossements et, comme ses mailles avaient été touchées par la sainte sagesse, elles devinrent les rues les plus parfaites du monde connu."
― Anonyme

La Cité de Vivec, Vivec, Vivace ou la Cité des Épées, est l'une des 4 grandes villes situées sur l'île de Vvardenfell en Morrowind, et est la capitale des Îles ascadiennes et de l'île de Vvardenfell. La cité de Vivec est l'une des 3 colonies créées en l'honneur du Tribunal, à savoir Vivec, le Guerrier-Poète.

Jeux Modifier

Description Modifier

Géographie Modifier

La cité de Vivec est située sur la côte sud de la Mer intérieure, mer qui sépare la province de Morrowind de l'île de Vvardenfell. Vivec est situé sur la baie ouverte des îles Ascadiennes, les îlots intérieurs de Vvardenfell qui se composent de plusieurs îles différentes et des lacs tels que l'île d'Elmas et le lac Amaya. Vivec se compose de plusieurs îles ayant chacun une grande structure appelées cantons, qui ont été construites par les Dunmers de la Maison Hlaalu pendant l'Interregnum de l'Ère Seconde. Chaque canton est constitué de plusieurs niveaux peuplés de commerçants et d'artisans locaux, comparables à des villes, d'autant plus que la place forte de Molag Mar est un canton de Molag Amur. Les cantons servent des buts différents et sont occupés par certaines des Grandes Maisons de Morrowind. Le quartier étranger de Vivec est l'endroit où de nombreux étrangers sont situés dans la ville, la Guilde des guerriers et la Guilde des mages ont des locaux au sein du canton. À l'origine, les étrangers n'étaient pas en mesure d'entrer dans la ville et ainsi, le quartier étranger fut créé pour eux. De nos jours, n'importe qui peut parcourir Vivec et contempler sa gloire.

3 des cantons sont occupés par les maisons Hlaalu, Rédoran et Telvanni, respectivement d'Ouest en Est. Le quartier hlaalu fut l'un des premiers sur les 3 à être construit durant l'Ère Sseconde, il mène à la Côte de la mélancolie et à la cité-forteresse de Cœurébène. Le quartier telvanni à l'Est fut le dernier à être construit, en 2E 583, et fut simplement un grand trou carré dans la Baie ascadienne. Le quartier rédoran est situé à l'intérieur de la cité, beaucoup plus proche du centre-ville. Plus loin vers le Sud, les cantons de Saint Délyn et de Saint Olms, les plus proches du Palais de Vivec, sont les quartiers où résident les nobles. Le quartier du Temple est plus au Sud et abrite le Palais de la Justice et la bibliothèque de Vivec, où les quartiers des ordonnateurs se trouvent. Le Palais de Vivec est situé à l'extrémité sud de la cité et est un grand bâtiment ressemblant à un Xanmeer du Marais noir. C'est là que Vivec le Guerrier-Poète vit et où il gouverne la ville.

Histoire Modifier

Ère Première Modifier

La fondation de la cité de Vivec et des exaltés Modifier

La cité de Vivec fut fondée par Vivec lui-même. Vivec veillant sur la Horde Montagne et étant témoin de sa silhouette massive et des nuages ​​qui poussent sur le sommet. Il avait l'intention d'attaquer la grande structure mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, un trio de la maison basse vélothi piégea le monstre avec un filet de doctrine douteuse. Vivec loua ces âmes courageuses et célébra leur victoire. Ce fut une démonstration d'amour et de triomphe autour de la bête capturée, Vivec étant au milieu, avec une coiffe faite d'os qui s'accouplent. Ce fut à ce moment que Vivec nomma ces 3 guerriers les exaltés. Vivec saisit Muatra, une lance d'origines mystiques qui représente l'amour de Vivec, par coïncidence, et l'enfonça dans le monstre massif, créant un grand sac d'os dans le processus, ce qui devint la base de la cité de Vivec. Le filet tomba sur les os et devint le pont de la cité, la segmentant et créant les parfaites rues de tout Tamriel. Almalexia et Sotha Sil se rendirent à la cité et lui donnèrent leur bénédiction. La cité de Vivec fut officiellement créée.

Baar Dau, l'étoile du dieu fou Modifier

La cité de Vivec prospéra dans la province de Resdaynia ainsi que sa beauté au milieu des royaumes ascadiens. Le jour fatidique, Shéogorath, le Prince Daedra de la folie s'ennuyait. Il envoya alors un météore des profondeurs du Vide sur Nirn, sans savoir où il atterrirait. Ce météore fut Baar Dau, aussi connu sous le nom du Roc Mensonge ou du Ministère de la Vérité. Baar Dau voyagea à travers la planète et s'apprêta à atterrir sur la cité de Vivec. Les Cendrais prièrent Azura pour sa sécurité tandis que les habitants de Vvardenfell pleuraient et hurlaient, craignant pour leur vie. Les Dunmers prièrent le Tribunal, et Vivec entendit leurs prières, et avec ses puissances bienveillantes, Vivec put retenir le météore et le laissa suspendu loin dans les airs au-dessus de la cité. La ville fut sauvée, pour un temps. Baar Dau fut réinvesti pour devenir le Ministère de la Vérité, la prison la plus renforcée de la cité de Vivec. Le météore devint un rappel du pouvoir du Tribunal et de son importance, car sans l'intervention de Vivec, l'île de Vvardenfell aurait détruite.

Ère Seconde Modifier

Voir l'article principal : Cité de Vivec (Online)

Le Joyau de Vvardenfell et les nouvelles constructions à Vivec Modifier

Durant l'Interregnum en 2E 583, la cité de Vivec fut à mi-chemin de son achèvement, avec seulement les quartiers hlaalu et rédoran à moitié terminés, la formation du quartier telvanni n'étant pas complète avec un grand trou au milieu de la baie. Le quartier étranger ne fut pas encore créé, il fut probablement prévu à cet époque. La cité de Vivec, avec les autres villes du Tribunal et l'Ouest de Vvardenfell, devint une partie du Pacte de Cœurébène, bien qu'ils n'y eurent aucun siège. Vivec gouverna la ville avec le grand chanoine Tarvus et le chanoine Llévule. Vivec tomba bientôt malade et ses pouvoirs s'épuisèrent. Vivec envoya un aventurier appelé le Vestige trouver la source de cette perturbation avant qu'il ne perde ses pouvoirs et que Baar Dau ne continue sa chute.

Conoon Chodala le faux Nérévarine Modifier

La source provint d'un Cendrais d'Ald'ruhn nommé Conoon Chodala qui entra en possession d'un puissant bâton appelé Sunna'rah. Chodala fut le khan des cendres de la tribu urshilaku et crut qu'il était en fait le Nérévarine. Chodala aurait été vaincu dans les ruines de Kaushtarari par le Vestige et par sa sœur, Séryn. Le Vestige prit Sunna'rah et retourna à la cité de Vivec pour inverser l'effet en donnant ses pouvoirs à Vivec. L'expérience de Tarvus se retourna contre lui, ce qui fit que Vivec perdit rapidement ses pouvoirs, au point que son esprit quitta son propre corps. Il fut révélé que le grand chanoine Tarvus était en fait Barbas, le chien daedra de Clavicus Vile et prévoyait d'utiliser le pouvoir de Vivec pour ouvrir les portes de la Cité mécanique. Le météore Baar Dau commença à tomber à nouveau dans les airs, provoquant un pandémonium dans la cité de Vivec, et les gens commencèrent à perdre la foi en Vivec. Barilzar, l'ancien apprenti de Sotha Sil, voyagea jusqu'à la Cité mécanique avec le Vestige, et vainquit Barbas dans la Voûte de Seht. Les pouvoirs de Vivec furent alors rétablis, mais ce ne fut pas la dernière fois que les Princes Daedra se manifestèrent avec l'arrivée d'une grande guerre.

La conquête de Talos sur Resdaynia Modifier

Durant les dernières années de l'Ère Seconde, Tiber Septim débuta une campagne sur tout le continent de Tamriel dans le but d'unir les provinces sous une bannière unique. Après la guerre civile de Lenclume et la signature du premier traité de Stros M'Kai, l'armée des Septims passa devant les montagnes vélothis et les montagnes de Valus pour prendre le contrôle de la province de Morrowind. La défense contre l'armée des Septims se composait de soldats de 3 Grandes Maisons : la Maison Rédoran, la Maison Indoril et la Maison Drès. La Maison Telvanni était neutre dans le conflit tandis que la Maison Hlaalu proposait une sorte de rapprochement avec l'Empire. La guerre ravagea l'Ouest de Morrowind en frappant plusieurs endroits, y compris la ville de Sombrejour et la forteresse de la tour de Silgrad. Les Grandes Maisons Indoril et Drès abandonnèrent le conflit, ne voyant aucune victoire possible, laissant la Maison Rédoran seule. Les choses se terminèrent lorsque Vivec lui-même comparut devant son peuple à la cité de Vivec et demanda la négociation par un traité. Le résultat fut le Traité de l'Armistice tenu par Zurin Arctus, avec l'opposition de certaines des Grandes Maisons. La Maison Indoril résista à ce traité jusqu'à leur disparition aux côtés de la Maison Drès. Les Maisons Rédoran et Hlaalu souhaitèrent que ce conflit s'achève et ils acceptèrent alors gracieusement l'armistice. La Maison Telvanni, indifférente à cette situation, furent en accord avec le traité, et ainsi, la province impériale de Morrowind fut créée.

Ère Troisième Modifier

Voir l'article principal : Cité de Vivec (Morrowind)

L'âge florissant de Vvardenfell et de Vivec Modifier

En 3E 414, le haut roi Athyn Lléthan révoqua les ordres, l'armistice fut mis en place, et ouvrit le commerce sur l'île de Vvardenfel. Avec ces nouvelles, un nouvel afflux d'étrangers commença à entrer sur l'île et de nouvelles colonies virent le jour en l'espace de plusieurs années. En coopération avec la cité de Vivec, la ville fortifiée de Cœurébène administra toute la province et se proclama un duché dans l'Empire. Le dirigeant de Cœurébène fut le duc Védam Dren, un noble dunmer, qui était membre de la Grande Maison Hlaalu. Le quartier étranger de la cité de Vivec ne fut plus le seul endroit où les visiteurs pouvaient se rendre, car finalement, la ville entière fut rendu accessible à tous les étrangers.

En 3E 427, la cité de Vivec prospéra avec les 3 autres villes de Vvardenfell. La cité fut sous l'administration du grand chanoine Tholer Saryoni, mais bien sûr, la cité continua à être surveillée par le grand Vivec depuis son palais. Saryoni fut le patriarche du Temple des Tribuns et fut capable de garder la ville unie durant l'Ère Troisième. Ce fut à cette époque que la prophétie du Nérévarine se concrétisa et que le Nérévarine commença à parcourir la région, pour accomplir la prophétie tant attendue. Tout au long de l'année, le Nérévarine parvint à unir les tribus cendrais et à devenir l'Hortator des Grandes Maisons de la région. Avec l'achèvement des 4ème et 5ème épreuves de la prophétie, le Nérévarine se rendit à la cité de Vivec pour rechercher audience auprès de Vivec lui-même. Les 2 discutèrent d'un plan pour vaincre Dagoth Ur, le responsable de la prolifération du Fléau en Morrowind sur les habitants de Vvardenfell. Vivec et Nérévarine établirent alors un plan pour vaincre Dagoth Ur, où le but fut d'attaquer son territoire de l'autre côté du Rempart intangible afin de le vaincre dans les profondeurs du Mont Écarlate. Le Nérévarine voyagea alors vers le Nord pour atteindre Dagoth Ur.

La chute du Tribunal et la réforme de Morrowind Modifier

Avec la mort de Dagoth, la prophétie du Nérévarine n'était pas encore totalement accomplie. Le but originel de la prophétie était de mettre fin à l'ère du Tribunal en Morrowind, en vainquant chaque membre du Tribunal par le Nérévarine. Au début de l'Ère Première, le grand guerrier connu sous le nom d'Indoril Nérévar aurait été tué par les membres du Tribunal, à savoir Vivec, Almalexia et Sotha Sil afin d'utiliser le Cœur de Lorkhan pour devenir des dieux. Par vengeance, Azura changea la peau des Chimers en gris cendré, pour devenir les Dunmers des temps modernes. Le véritable but du Nérévarine était de venger sa vie passée en tuant les 3 qui le tuèrent par le passé. Le Nérévarine voyagea alors jusqu'à la ville de Longsanglot, profondément dans les plaines de Deshaan, où il rencontra Almalexia. Il devint alors le champion d'Almalexia jusqu'à ce qu'elle réalise à quel point cette personne était réellement. Dans une tentative de garder sa souveraineté, elle tua Sotha Sil et déchaîna ses sauroïdes sur les habitants de Longsanglot. Almalexia envoya le Nérévarine vaincre Sotha Sil jusqu'à ce qu'il découvre son cadavre. Almalexia souhaitait piéger le Nérévarine et le faire exécuter pour trahison contre le Tribunal. Mais elle échoua et fut vaincue par le Nérévarine au cœur de la Cité mécanique. C'est ainsi que s'accomplit la prophétie du Nérévarine, et les années qui suivirent refaçonnèrent la province de Morrowind pour très longtemps.

Sa divinité ayant disparue, Vivec redevint mortel et disparut de son palais. Toutefois, il continua à surveiller et à protéger la cité de Vivec jusqu'à ce qu'il ait complètement disparu durant la Crise d'Oblivion en 3E 433. Avec la disparition du culte du Tribunal, une nouvelle religion fut mise en place en Morrowind appelée le Nouveau Temple, fidèle aux anciens dieux dunmers, à savoir Azura, Boéthia et Méphala. Le Nérévarine disparut également, et les rumeurs au cours des dernières années de l'Ère Troisième révélèrent qu'il voyageait sur le continent d'Akavir, situé à l'Est du continent de Tamriel, après l'Océan padomaïque. La disparition de Vivec ne fit ressentir que plusieurs années plus tard au cours de l'Ère Quatrième.

Ère Quatrième Modifier

Voir l'article principal : Baie cinglante

L'Année écarlate et la chute de Baar Dau Modifier

Avec la disparition de Vivec, l'un des événements les plus tragiques de Tamriel se produisit. Plusieurs années après la Crise d'Oblivion, en 4E 5, le météore Baar Dau au-dessus de la cité de Vivec commença à reprendre lentement sa chute sur la cité. La zone autour de la ville devint calme, dépourvue de bruit, y compris la faune locale. Baar Dau pulvérisa la cité de Vivec, laissant un cratère englobant la majorité de la Baie ascadienne, la Baie cinglante comme il fut appelé ensuite, et laissant une zone dévastée par les os et la cendre. Apparemment, Baar Dau se serait écrasé au moment où Vivec disparut de Nirn, ce qui n'était pas le cas. Vivec disparut quelque temps autour de la Crise d'Oblivion, en 3E 433, et les Dunmers de Morrowind eurent besoin d'une solution alternative pour garder Baar Dau suspendu dans le ciel. Ils créèrent alors l'Ingenium, une machine puissante qui nécessite des âmes pour être alimentée. Cet appareil aurait tenu le météore durant l'espace de 5 ans et s'avérait efficace, mais demanda énormément d'âmes innocentes. Les choses changèrent pour toujours lorsqu'une femme dunmer nommée Ilzhéven aurait été la prochaine personne à être sacrifiée à l'Ingenium, et lorsque son amant, Ezhmaar Sul, ne voulait pas que cela se produise. Ainsi, dans une série d'évènements malheureux, l'Ingenium explosa, causant la mort d'Ilzhéven et envoyant Sul et Vuhon en Oblivion, où Vuhon aurait découvert la cité flottante d'Umbriel. Causée par le spectacle tragique des 2 amants maudits et de leur amour inséparable, cela détruisit la cité de Vivec et toute la province de Morrowind. Cette année est surnommée l'Année écarlate.

Anecdotes Modifier

  • L'agencement de la cité de Vivec rappelle beaucoup l'ancienne ville de Tenochtitlan par le fait que la ville soit construite sur des îles artificielles avec des canaux de rivière qui les traversent, et comme les Aztèques, les Dunmers de Vivec utilisent les canaux pour transporter des marchandises et d'autres objets à travers la cité.

Galerie Modifier

Apparitions Modifier

Série principale Modifier

Épisodes dérivés Modifier

Nouvelles Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .