FANDOM


Autre Nom du livre: "Dieux et cultes"

Voir l'article principal : Livres (Online)

Voir l'article principal : Livres (Skyrim)
Voir l'article principal : Livres (Oblivion)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind)
Voir l'article principal : Livres (Daggerfall)

Dieux et cultes de Tamriel est un livre présent dans :

Localisations connues Modifier

Online Modifier

Skyrim Modifier

Châtellerie de Fortdhiver:

Haafingar :

Châtellerie de Blancherive :

Estemarche :

La Brèche :

Châtellerie d'Epervine :

Oblivion Modifier

Morrowind Modifier

Daggerfall Modifier

  • Généré aléatoirement.

Voir aussi Modifier

Contenu du livre Modifier

Note de l'éditeur: Frère Hetcheld est scribe au bureau des études religieuses de l'université impériale.

Les dieux sont communément jugés pour l'intérêt qu'ils portent aux affaires des mortels, mais les croyances, voulant qu'ils s'impliquent activement dans la vie des hommes, peuvent être mises à mal par l'apathie et l'indifférence qu'ils semblent montrer à notre égard en temps de guerre ou d'épidémie.

D'interventions divines en quêtes légendaires, en passant par les manifestations dans la vie de tous les jours, il est impossible de déterminer un type de comportement commun aux dieux de Tamriel. En fait, leurs intérêts ne semblent avoir que peu de points communs avec ceux du monde des mortels, voire aucun. Mais il existe toutefois des exceptions à cette règle.

Nombre de légendes et de textes, considérés fiables par les historiens, évoquent l'intervention directe d'un ou plusieurs dieux en temps de troubles. On ne compte plus les récits héroïques contant que le héros reçoit la bénédiction du dieu pour entreprendre sa quête. D'ailleurs, certains des plus puissants artefacts connus auraient été donnés à leur premier possesseur en guise de récompense divine. On sait également que les prêtres de haut rang peuvent parfois contacter leur dieu dans l'enceinte du lieu de culte, mais le type de situation dans lequel un tel rapport est possible, la forme qu'il prend et le bénéfice que le prêtre peut en tirer, restent généralement secrets, les temples tenant de tels détails comme éminemment sacrés. Cette possibilité de contact direct est un argument de poids en faveur de la théorie voulant que les dieux soient conscients de ce qui se passe dans le monde des mortels. Toutefois, ces mêmes dieux refusent souvent de se manifester, même pour empêcher la mort ou les souffrances de leurs fidèles. Il est donc possible d'en conclure que les humbles mortels que nous sommes sont bien incapables d'appréhender le raisonnement d'êtres dont la logique dépasse l'entendement.

S'il y a une caractéristique commune à tous les dieux et déesses, c'est qu'ils aiment qu'on les vénère et que l'on agisse en leur nom. Ces actes peuvent prendre la forme de quêtes, mais il s'agit uniquement là de leur aspect le plus héroïque, et l'on dit fréquemment que ceux de la vie de tous les jours (l'érection d'une statue ou l'obéissance à ses supérieurs religieux, par exemple) comble tout autant les dieux. Il est également possible d'attirer l'attention de la divinité en exécutant une cérémonie sur le lieu de culte, le rituel en question dépendant de chaque croyance. Le résultat n'est pas toujours apparent, mais sacrifices et offrandes sont communément requis pour gagner la faveur de l'être divin.

Si quelques cas d'intervention divine sont avérés, la nature exacte que prend un dieu présent dans la vie de tous les jours reste un sujet de controverse. Il suffit pour s'en convaincre de repenser à ce proverbe des Elfes des bois : " Ce qui apparaît comme un miracle pour les uns n'est qu'un vulgaire hasard pour les autres. " Si certains dieux sont connus pour prendre part aux tribulations des mortels, les autres le sont pour le total désintérêt que leur inspire le monde temporel.

On a souvent dit que les dieux gagnent en puissance par la vénération, les sacrifices et les actes de leurs fidèles. On pourrait également ajouter que le nombre d'adorateurs détermine le "statut social " du dieu par rapport à ses pairs. Il ne s'agit là que de pure conjecture de ma part, mais notons toutefois que les religions majeures ont souvent bien plus de facilités à bénéficier de l'aide de leur dieu que les institutions religieuses plus modestes.

Certains textes rapportent l'existence d'esprits pouvant également profiter des actes et sacrifices des mortels pour devenir plus puissants, comme le font les dieux. Si nous parvenions à découvrir la nature exacte de ces entités, cela nous permettrait de mieux comprendre le lien unissant une divinité à ses fidèles.

L'existence et la nature de ces esprits nous  poussent à nous demander s'ils ne seraient pas capables d'atteindre un jour le statut de dieux. Motusuo, du séminaire impérial, a suggéré que ces esprits étaient peut-être les vestiges de dieux et de déesses revenus à leur état premier, après avoir perdu tous leurs adorateurs. D'ailleurs, les garants des anciennes traditions ne prétendent-ils pas qu'il n'existe pas de dieux, mais seulement des esprits plus ou moins puissants ? Peut-être ces trois théories sont-elles vraies ?

Apparitions Modifier

Bethsoftblack
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .