FANDOM


TESO Forge Recherche Icône
Une partie du contenu de cette page est manquante et dépend d'un choix fait par le joueur.
Vous pouvez aider à la compléter en cliquant sur l'onglet "modifier" en haut de la page.

Gai-Luron est un comédien argonien de la lande de Kragen.

Interactions Modifier

Un grand classique Modifier

Gai-Luron a du mal à comprendre l'humour. Il a entendu parler d'une antique représentation sacrée des Elfes noirs.

Conversations Modifier

Lande de Kragen Modifier

  • Venez vous baigner dans le fleuve de l'humour. Rentrez vos griffes et délassez-vous les écailles.
  • Vous connaissez celle sur le chef telvanni ? Son idée d'un repas chaud se résumait à l'incendie de la tour. La tour a été ravagée par une boule de feu, voyez-vous. Vos yeux furieux me brûlent les écailles. Reste humide, ô public aimé.
  • Qu'est-ce qui est pire que le fouet d'un Elfe noir ? Son sens de l'humour. Les Elfes noirs sont tristes comme un lendemain de fête. Tu commences à m'assécher les écailles, ô public. Ne laissez pas vos dents s'émousser.

Les Elfes noirs de la lande de Kragen sont un public difficile. Ils ne trempent guère leurs queues dans le fleuve de l'humour.
Raconter des blagues est un passe-temps argonien traditionnel ? Je ne suis pas un Argonien traditionnel. Ma sœur de couvée affirme qu'une partie du nid était trop sèche. C'est peut-être pour cela que je cherche à plonger dans les torrents de l'humour.

Un grand classique Modifier

Mes écailles sont sèches de déception.
On dirait que le public n'apprécie pas votre spectacle. Vous dites vrai. Les Elfes noirs de la lande de Kragen ne nagent pas dans le fleuve de l'humour. Je suis venu ici pour étudier une ancienne tombe, mais les soldats ne me laissent pas y entrer.

Pourquoi cherchiez-vous à entrer dans la tombe ? J'ai entendu parler d'une antique représentation sacrée des Elfes noirs. Ceux qui la jouaient plongeaient dans le fleuve de l'humour. Et les Elfes noirs… riaient. Si vous foulez la poussière de la tombe, pourrez-vous chercher ce rite pour moi ?
Je vais voir ce que je peux faire.

Ne mangez pas de trodh cuisiné, Lukiul (Terme argonien – parfois utilisé comme insulte – désignant un Argonien s'étant adapté aux cultures non-argoniennes). Dites-moi simplement tout ce que vous avez appris sur la représentation sacrée. Et ignorez tout ce que vous avez entendu sur une société secrète ou une sentence de mort.
Pardon, c'est quoi cette histoire de sentence de mort ? On raconte que la représentation doit être parfaitement exécutée, sous peine de mort. Un ordre mystérieux protégeait ce rite, et se chargeait de tuer ceux dont la représentation laissait à désirer. Évidemment, il ne s'agit que de rumeurs.

Amenez-vous l'humidité ? Qu'avez-vous appris ?
Je reviens de la tombe. Vite, parlez-moi de la représentation sacrée. Humidifiez mes écailles.

En fait, je n'y ai rien trouvé. [Gai-Luron vit] [?]
Un jour, le Mehra du canton de Koral écrasa de la pulpe de pulponge... [Gai-Luron meurt] Vous… me faites grincer des dents. Ça n'a ni queue ni tête.
Voilà, j'ai tout écrit, prenez mes notes. Je… ne comprends pas ces mots. Mais cette représentation est réputée avoir fait pleurer de rire les Elfes noirs. Peut-être que cela m'immergera enfin dans le fleuve de l'humour. Allons-y.

Le Vestige donna les notes à Gai-Luron.

  • Gai-Luron: Un jour, le Mehra du canton de Koal écrasa de la pulpe de pulponge devant le N'wah et la répandit sur les tentacules d'un netch. En retour, le Morag du canton de Koal lâcha ses kwamas sur l'Anmor et répandit leur shein sur le sol. C'est seulement après que le Mehra ait été brûlé dans un molag de sujamma et envoyé rejoindre Dagon que la Mora put voyager en paix. Par Xuth ! Ça n'a ni queue ni tête.
  • Mage de l'Ordre élégiaque: Meurs, Argonien ! Meurs, au nom de l'Élégiaque !
  • Llivas Dravel: Oh ! C'est consternant !

Apparitions Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .