FANDOM


Quotebg
"Quand les fils de Bordeciel verseront leur propre sang !"
Esbern, déchiffrant la prophétie du Mur d'Alduin.


La Guerre civile de Bordeciel est le nom du conflit qui fait rage en Bordeciel à partir de l'an 200 de la 4e Ère. Cette guerre oppose les rebelles Nordiques appelés "Sombrages" à la Légion Impériale. Elle débute lors de l'assassinat du Haut-Roi Torygg en 4E 200 par Ulfric Sombrage.

OrigineModifier

À la fin de la Grande Guerre (4E 175) opposant le Quatrième Empire Cyrodiiléen au Domaine Aldmeri, l'Empereur Titus Mede II passa un accord avec le Thalmor : celui-ci regroupait un ensemble de conditions à respecter afin de mettre fin à la guerre et maintenir la paix entre l'Empire et le Domaine. Cet accord portait le nom de "Traité de l'Or Blanc", qui stipulait entre autres l’interdiction du culte de Talos, qui occupe une place très importante parmi les Dieux nordiques, mais que les Elfes ne tolèrent pas dans leur Panthéon.
Quand les fils de Bordeciel verseront leur propre sang
Les Nordiques avaient jusque-là combattu et souffert aux côtés des Impériaux. Bon nombre de légats et soldats de la Légion étaient Nordiques. Également durant la grande guerre, de nombreux Nordiques donnèrent leur vie pour l'Empire et pour préserver leur droit de vénérer Talos. Bordeciel fut l'une des provinces à prodiguer le plus de renfort lors des affrontements. Mais quand l'Empire signa ce traité, cela fut perçu comme une trahison sans retour de la part des Impériaux et la majeure partie des citoyens nordiques furent pris d'indignation. C'est ainsi que naquit la révolte nordique.


4E 176Modifier

Imperial-or-stormcloak

Gauche: Soldat Sombrage, Droite: Soldat Impérial

C'est l'Incident de Markarth ! Tout commence lorsqu'un vétéran de la Grande Guerre nommé Ulfric Sombrage, fils du Jarl de Vendeaume fit route vers la Crevasse à l'ouest de Bordeciel et avec lui une douzaine d'homme. En effet, le Jarl de Markarth avait conclu un arrangement avec Ulfric et sa milice, lui promettant de leur laisser vénérer Talos librement si ces derniers expulsaient les Parjures, qui semaient le trouble dans la Crevasse, ce que fit Ulfric. Malheureusement le Jarl ne tint pas promesse et sous la pression du Thalmor, il livra Ulfric et ses hommes aux autorités. C'est dans la prison de Mornefort à Solitude qu'il appris que son père s'était éteint. Attristé, il réussit tout de même à faire passer une lettre de condoléances adressée à ses proches. Ses plus proches collaborateurs décidèrent alors de le faire sortir de prison et grâce à l'aide héroïque de certains hommes, il réussit à s'échapper pour retourner à Vendeaume et prendre la place de Jarl à son tour.

Il est à noter qu'après cet incident, Ulfric Sombrage fut rebaptisé "L'Ours de Markarth" par les habitants de la Crevasse.


Paix arméeModifier

Pendant un moment, plus personne n'entendit réellement parler d'Ulfric et de ses plans, ce qui n'empêcha pas de nombreux Nordiques de se rallier à sa cause. De plus, la haine et le sentiment de vengeance prit place dans les cœurs des habitants de Bordeciel, car les membres du Thalmor commirent nombre d'enlèvement de fidèles de Talos pour les interroger ou les torturer. C'est ce qui déclencha la violente rancœur des Nordiques vis-à-vis des Impériaux: ils étaient à présent convaincus que l'Empire les avaient abandonnés et corrompu leurs dirigeants. D'un autre côté, la Légion n'avait guère d'autres choix que d'exécuter les ordres pour tenter de maintenir la paix et la staiblité d'une des régions les plus importante de l'Empire. La nécéssité de mater la rebéllion de manière rapide devenait urgente afin de ne pas perdre l'objectif premier de la Légion Impériale : regagner en puissance pour vaincre le Domaine Aldmeri.

4E 200Modifier

Ulfric Sombrage, après avoir rassemblé suffisamment d'effectifs décida de mettre ses plans à exécution et de passer à l'offensive en défiant le Haut-Roi Torygg dans un combat singulier. Conformément à la culture Nordique, un Jarl à le droit de défier le Haut-Roi en fonctions dans un combat à mort et, si ce dernier refuse, il doit abdiquer en faveur du prétendant. Mais Torygg n'était pas préparé et fut vaincu par Ulfric (par la seule force du Thu'um selon des rumeurs, alors que celui-ci a avoué qu'il s'en est servi mais que c'est sa lame qui a porté le coup de grâce). Une partie de la population nordique déclara alors Ulfric était le Haut-Roi légitime, celui-ci n'ayant enfreint aucune règle. Mais ceci n'était pas de l'avis de l'Empire: la Légion considéra cet acte comme un crime grave et se lança à la poursuite d'Ulfric pour le mettre à mort. Cet événement déclencha une nouvelle fois l'indignation chez les citoyens nordiques de Bordeciel voyant que l'Empire avait la main mise total sur Bordeciel ainsi que sur son dirigeant le plus important.

En effet, Torygg était le représentant du pouvoir impérial en Bordeciel, il était, selon les Sombrages, inapte à diriger et laissait son peuple et son pays mourir de l'intérieur. Torygg lui-même aurait offert des caisses remplies d'or impérial pour acheter le silence de la plupart des Jarls, ce qui était intolérable pour les locaux. Ce que fit Ulfric apparut alors comme un acte de bravoure et de compassion pour son peuple: il tentait de démontrer la faiblesse et la fourberie de l'Empire. En tuant le Haut-Roi de la sorte, l'oeil de la Légion se braqua sur Bordeciel, prouvant alors le lien entre la Royauté Nordique corrompue et l'oppression de la part des agents Impériaux et Thalmors.

C'est ainsi que l'Empire déploya ses garnisons à la recherche d'Ulfric et des Sombrages. Étant traqués comme des criminels sur leurs propres terres, les rebelles attisèrent de plus en plus de Nordiques fidèles à la cause séparatiste.


ArrestationModifier

Tous les plans d'Ulfric se passaient sans troubles jusqu'à ce que le Général Tullius, à la tête de la 4e Légion, arrive en Bordeciel et réussit à tendre une embuscade à Ulfric et ses hommes au Gué du Sombreflot. Un des membres de la garde personnelle d'Ulfric, Ralof de Rivebois, témoigne que les Impériaux les ont encerclés à au moins cinq contre un. Ulfric fut arrêté et emmené à Helgen pour y être exécuté. Cependant, alors que les prisonniers défilaient devant le billot, le Fléau des Temps Alduin fit son apparition et incendia la ville. Les soldats impériaux durent donc défendre la ville contre la fureur du Dragon et perdirent Ulfric de vue. Celui-ci s'enfuit d'Helgen et retourna à Vendeaume. Ainsi la rébellion reprit et Ulfric, assisté de son bras droit, Galmar Rudepoing, dirigea leurs forces vers les troupes de légionnaires en vue de les bouter hors de Bordeciel.

CauseModifier

Stormcloak1

Scène représentative de combat entre les rebelles Nordiques et la Légion

Les deux camps s'affrontent dans des combats féroces dont l'issue est toujours déplorables pour chacun. Les Sombrages se battent pour que Bordeciel redevienne forte et indépendante, pour que son Haut-Roi se soucie de son peuple et rétablisse le culte de Talos, pour que les injustices ne soient plus, et que le Thalmor ne puisse plus parcourir librement les terres de Bordeciel.

La Légion quant à elle se bat pour la paix du territoire, pour préserver Bordeciel dans l'Empire et pour regagner sa force mais aussi pour sauvegarder la paix ténue avec le Domaine.

Chaque camp a des espions dispersés sur chaque territoire, et les différentes Châtelleries ont prêté allégeance soit à Ulfric soit à l'Empire. Voici la situation en 4E 201:

SombragesModifier

Vendeaume (Estemarche)Modifier

27 na0jn

Galmar et Ulfric au Palais des Rois

Quartier général des rebelles Nordiques, c'est à cet endroit qu'Ulfric Sombrage met ses plans à exécution et contrôle ses troupes depuis le Palais des Rois, il est d'ailleurs le Jarl de la ville. C'est également dans cette cité que se trouve le plus de sympathisants des Sombrages, et la plupart des fidèles de l'Empire évitent par dessus tout d'y séjourner. La ville est fortifiée et solidement défendue par de nombreux soldats. Bien qu'elle soit vielle, la ville dispose d'une infrastructure militaire impressionnante, lui permettant de résister à plusieurs mois de siège. C'est à cet endroit que les recrues se rendent pour rejoindre la rébellion. De plus Vendeaume bénéficie d'un des deux plus grands ports de Bordeciel, ce qui lui confère un certain atout stratégique, tant dans le ravitaillement d'armes et de vivres mais également dans l'éventuel mise en place d'un assaut naval, Vendeaume abritant le fine fleur de la marine nordique.

Faillaise (La Brèche)Modifier

Le Jarl Laila Juste-Loi a prêté serment à Ulfric mais l'influence impériale est tout de même grandissante dans la ville et dans le reste de la châtellerie, à cause de l'influence de la riche famille des Roncenoire, qui soutient l'Empire et possède des relations privilégiées avec les jarls des châtelleries adverses ainsi qu'avec la plupart des organisations secrètes de Bordeciel. Son influence est crainte et respectée à travers la Brèche. Malgré tout, la plupart des revenus du commerce poissonnier (qui est l'activité économique majeure de la ville) servent à aider la cause des rebelles, le soutien économique est également stimulé par l'ancien et respecté clan Chausseneige, dont l'un des membres est Huscarl du jarl et exerce ainsi une influence sur le trône élégiaque.

Fortdhiver (Châtellerie de Fortdhiver)Modifier

Le Jarl Korir est un fidèle partisan d'Ulfric. De plus, Fortdhiver est un point stratégique pour les renforts Sombrages qui peuvent ainsi longer la côte nord de Bordeciel pour arriver directement à Solitude sans passer par d'autres territoires impériaux.

Aubétoile (Le Clos)Modifier

Le Jarl Skald l'Ancien soutient Ulfric depuis le début, il offre un avantage grâce à son port, qui permet le transport d'armes et d'armures, acheminées directement vers les positions alliées.

EmpireModifier

Solitude (Haafingar)Modifier

72850 screenshots 2011-12-20 00011

Le Général Tullius à Mornefort

C'est le centre de commandement de la Légion Impériale en Bordeciel. Le Général Tulius y dirige ses légionnaires et tous les habitants sont fidèles à l'Empire depuis toujours. Les rares partisans des Sombrages ont été exécutés (comme il en fut pour Roggvir). La ville entretient de fortes relations avec l'Empereur et elle est sous sa protection, autrement dit, la 4e légion bénéficie de ressources quasi illimitées. Elle est également défendue par de nombreux soldats et est fortifiée militairement. Mornefort est l'exemple type de l'ingéniosité et la robustesse de l'architecture militaire nordique, offrant un avantage démesuré. C'est à cet endroit que les recrues se rendent pour s'enrôler dans la Légion Impériale. Solitude est également la première ville portuaire de Bordeciel, ce qui lui octroie un avantage tactique majeure. La Compagnie de l'Empire Orientale ayant élu ses quartiers à Haafingar, les forces navales impériales y convergent en abondance.

Morthal (Hjaalmarche)Modifier

Le Jarl Idgrod Ailedejais soutient fermement l'Empire et offres ses services grâce à son accès au port.

Markarth (La Crevasse)Modifier

Le Jarl Igmund soutient l'Empire mais l'influence Sombrage y est très forte en raison de la présence de la puissante et riche famille des Sang-d'Argent, qui soutient l'idéologie séparatiste des rebelles. Ces derniers font de l'ombre au jarl du fait de leur présence significative dans le combat contre les parjures (rebelles Crevassais). Contrôlant la mine de Cidhna, la principale source de revenus de la ville, ainsi que la meilleure prison de Bordeciel, ce clan a une redoutable influence et oeuvre secrètement à la libération de Markarth. De plus, le chambellan du Jarl vénère secretement Talos. Cependant, les forgerons orques de Markarth fabriquent bon nombre d'épées et de boucliers pour les soldats de la Légion et les relations dipomatiques avec Haute-Roche favorisent l'interêt des citoyens pour la cause Impériale.

Épervine (Châtellerie d'Epervine)Modifier

Le Jarl Siddgeir soutient l'Empire depuis toujours. Étant proche de la frontière avec Cyrodiil, cette ville est idéale pour l'arrivée de garnisons impériales. De plus, sa position offre un accès direct à Blancherive.

NeutreModifier

Blancherive (châtellerie de Blancherive)Modifier

Le Jarl Balgruuf le Grand n'a pas encore choisi de camp dans ce conflit. Étant de position centrale et possédant une économie solide, Blancherive est la ville la plus importante à prendre pour les deux camps. Elle sera donc normalement témoin d'affrontements en vue de sa conquête. L'influence Impériale et Sombrage sont toutes deux bien présentes dans la ville en raison des deux clans nobles de Blancherive, les Guerrier-Nés (qui soutiennent l'Empire) et les Grisetoisons (qui soutiennent Ulfric). L'économie de la ville est en grande partie stimulée par le clan Guerrier-Nés, mais toutes les armes et armures de qualité sont forgées par Eorlund du clan Grisetoison qui tient la Forgeciel. Le choix du camp que devra prendre le Jarl ne sera donc pas aisé.

Situation militaireModifier

Guerre civile de Bordeciel
Date de début possible : 4E 176
Début des hostilités : 4E 200
Date de fin : Inconnue
Type : Guerre civile ou guerre d'indépendance
Lieu : Bordeciel

Belligérants

Sombrages

Empire de Cyrodiil
200px-StormcloakBanner
200px-ImperialBanner
Revendications Revendications
  • Rétablissement intégral du culte de Talos
  • Cessation immédiate des relations avec l'Empire
  • Mise à mort des agents du Thalmor en Bordeciel et destruction des ambassades du Domaine
  • Force et Indépendance du territoire
  • Mise au pouvoir d'un nouveau Haut-Roi et d'une nouvelle armée servant Bordeciel, son peuple et ses intérêts
  • Mise en avant de la culture Nordique
  • Nouvelle militarisation du pays
  • Fin de l'exploitation des ressources de Bordeciel aux profits de l'Empire
  • Mise à mort d'Ulfric Sombrage et de l'ensemble des rebelles
  • Sauvegarde de Bordeciel dans l'Empire
  • Réinsertion de l'autorité, des lois et de la culture Impériale
  • Mise au pourvoir d'un Haut-Roi au service de l'Empire
  • Rétablissement de la Paix
  • Faire de Bordeciel un état fort économiquement aux bénéfices de l'Empire
  • Cessation de toute infraction envers les termes du Traité de l'Or Blanc
Membres essentiels Membres essentiels
  • Ulfric Sombrage : Général des armées, instigateur de la Rébellion et prétendant au titre de Haut-Roi de Bordeciel
  • Galmar Rudepoing : Général en second et stratège militaire des opérations offensives
  • Officiers Sombrage : Chefs de guerre sur le terrain et dans les camps militaire des neufs châtelleries + responsables des opérations défensives
  • Général Tullius : Commandant en chef des Légionnaires de la 4e Légion (nommé par l'Empereur)
  • Légat Rikke : Commandant en second et responsable des missions sur le terrain
  • Légats Impériaux : En charge des camps de surveillance des neufs châtelleries et de la position défensive
Membres du Thalmor
  • Elenwen : Grande Émissaire Thalmor en Bordeciel
  • Ondelemar : Justiciar en chef du Domaine et du Thalmor en Bordeciel

BilbiographieModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .