FANDOM


Dur à la tâche (Succès)
Cette page est actuellement en travaux. Un utilisateur ou un administrateur travaille actuellement à son amélioration. Vous pouvez poser vos questions ou soumettre vos suggestions sur le forum, en liant votre topic à la page en travaux.
Voir l'article principal : Personnages (Arena)
Voir l'article principal : Personnages (Arena)

Jagar Tharn était un mage de guerre qui a régné sur l'Empire pendant dix années après avoir trahi et usurpé le trône de l'Empereur Uriel Septim VII. Il est le principal antagoniste de The Elder Scrolls: Arena.

Biographie Modifier

Le Bâton du Chaos Modifier

Né en Val-Boisé d'une mère bosmer[1], mais descendant d'une ancienne famille Impériale, Jagar Tharn était un prêtre-mage au temple de Séthiete à Camlorn, en Haute-Roche avant son ascension au poste de mage de guerre impérial. À Camlorn, il aurait volé livres et manuscrits afin de s'approprier de puissants sortilèges et se documenter sur le Bâton du Chaos. Il quittera Haute-Roche précipitamment afin d'accomplir ces noirs desseins dans la ville de Cyrodiil.

Devenu ensuite membre du Conseil des Anciens, et tenu en grand estime par Uriel Septim VII, Tharn nourrit une haine dévastatrice à l'égard de l'Empereur.

En 3E 376, afin de mener à bien ses plans, Tharn engage le maître-voleur Drayven Indoril, connu sous le nom de Rossignol. Il lui demande alors de séduire Barenziah pour que celle-ci lui révèle l'emplacement du Bâton du Chaos. Drayven Indoril rapportera le bâton à Tharn qui lui, essaiera de le tuer, sans succès.

Simulacrum impérial Modifier

Après la fuite du Rossignol, en 3E 389, Tharn capture l'Empereur et l'emprisonne en Oblivion en utilisant le Bâton du Chaos. Il prend ensuite son apparence, usurpe le trône de Tamriel et remplace la garde et les servants de l'Empereur par des Daedra et d'autres créatures maléfiques.

Son stratagème a cependant une faille : si l'Empereur venait à mourir sur les plans d'Oblivion, la supercherie de Tharn serait révélée. À la mort d'un Empereur de Tamriel, le Conseil des Anciens est immédiatement averti grâce à l'Amulette des Rois et se réunissent pour désigner un successeur. En séquestrant Uriel Septim VII dans une autre dimension où le temps s'écoule plus lentement, Tharn a empêché ce processus.

Il brisa ensuite le bâton en huit morceaux et les cacha dans différentes provinces de Tamriel. Quelques années plus tard, il conclut un marché avec Mehrunes Dagon afin d'envahir Mortecime. Cette coopération était essentielle afin d'assurer sa place et d'éliminer toutes menaces qui nuirait à son règne.

Mais Mehrunes Dagon fut vaincu et renvoyé en Oblivion par un mystérieux héros, et Mortecime fut détruit. Les mages de guerre impériaux ne constituaient plus pour Tharn un quelconque danger, car ils n'étaient plus en position de mettre en péril son règne.

Umbra'Keth Modifier

En 3E 397, Tharn et Perga Asuul tentèrent d'utiliser la Guerre de Bend'r-Mahk dans le but de créer une Ombre du Conflit, une créature très puissante appelée Umbra'Keth. Cependant, un autre héros mystérieux avec l'aide de Skelos Undriel et Azra Nightwielder contrecarra ses plans.

Imposture révélée et mort Modifier

Son règne prit fin en 3E 399. Le Champion Éternel, aidé par Ria Silmane et Dame Barenziah, réussirent à réunir les différents morceaux du Bâton du Chaos. Durant l'ultime bataille, dans la Tour d'Or Blanc, le champion parvint à subtiliser le Joyau de Feu, duquel Tharn détenait sa force et l'intégralité de la puissance du Bâton de Chaos. Jagar Tharn fut tué à l'issue de ce combat et Uriel Septim VII sauvé et le héros se vit décerné le titre de Champion Éternel de Tamriel.

Ocato de Primeterre fut nommé mage de guerre impérial et élu à la tête du Conseil des Anciens succédant ainsi à Jagar Tharn.

Informations importantes Modifier

  • Jagar Tharn porte à tort le surnom de "Rossignol". Drayven Indoril avait été engagé par Tharn pour voler le Bâton du Chaos, et il se trouve être le véritable Rossignol.

Apparitions Modifier

Série principale Modifier

Épisodes dérivés Modifier


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .