Article principal: Kvatch

Kvatch est une ville de la province de Cyrodiil située entre Anvil et Skingrad, bâtie au sommet d'une colline.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Kvatch était dirigée par Ormellius Goldwine, avant que celui-ci ne se fasse massacrer par l'armée de Mehrunes Dagon, comme la plupart des autres habitants de la ville.

À l'arrivée du Héros, Kvatch est le théâtre d'affrontement entre les Daedra et le peuple de Tamriel. La ville a été réduite en ruines et envahie par des créatures venues des plans d'Oblivion. Elle est également, le premier lieu où le Héros découvrira une porte d'Oblivion.

Avant sa destruction, Kvatch était le seconde ville la plus grande de Cyrodiil, avant Skingrad. Elle était avec la Cité Impériale, une des rares villes à posséder une arène. Kvatch fut vraisemblablement reconstruite après la Crise d'Oblivion.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Ère Première[modifier | modifier le wikicode]

Avant l'année 472 de l'ère première, une guerre opposa les royaumes de Kvatch et de Skingrad. Selon le livre, Rislav le Juste l'armistice fut déclarée en 1E 472 après le mariage de Rislav Larich et de Belene, la fille du Roi Justinius.

Ère Troisième[modifier | modifier le wikicode]

La première bataille de la Crise d'Oblivion prit place dans la ville de Kvatch où les forces daedriques ouvrirent un portail afin de tuer Martin Septim. Les gardes de la ville, aux côté du Héros vainquirent l'ennemi et assurèrent la victoire.

Ère Quatrième[modifier | modifier le wikicode]

Durant la Grande Guerre, les forces du Domaine Aldmeri contournèrent la ville de Kvatch en se rendant à Lenclume. Aucun écrit ne mentionne si la ville fut attaquée et quelle était sa position face au conflit.

Lieux principaux[modifier | modifier le wikicode]

Quêtes associées[modifier | modifier le wikicode]

Habitants[modifier | modifier le wikicode]

Trivia[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.