FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Skyrim)
Voir l'article principal : Livres (Oblivion)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind)

L'Anuade commentée est un livre présent dans :

Contenu Modifier

A l'origine furent les frères : Anu et Padomay. Ils apparurent dans le Néant et le Temps vit le jour.

Alors qu'Anu et Padomay erraient dans le Néant, l'union de la Lumière et des Ténèbres engendra Nir (Trame/Possibilité). Anu et Padomay furent stupéfaits et séduits par son apparence. Mais Nir aimait Anu et Padomay les laissa seuls, plein d'amertume.

Nir tomba enceinte mais, avant d'accoucher, Padomay revint et lui avoua son amour. Elle lui répondit qu'elle n'aimait qu'Anu alors Padomay la frappa de colère. Anu revint, affronta Padomay et le renvoya dans le gouffre des limbes. Nir donna naissance à la Création (un soleil et douze planètes) mais mourut peu après à cause de ses blessures. Anu, accablé de chagrin, se cacha dans le soleil et s'endormit.

Pendant ce temps, la vie se répandit sur les douze planètes. Après de longs millénaires, l'alignement des planètes permit à Padomay d'ouvrir le gouffre des limbes et de revenir au cœur du Temps. Il vit la création et se mit à la haïr. Il donna un coup de son épée et brisa les douze mondes alignés. Anu s'éveilla et affronta de nouveau Padomay. Anu remporta une nouvelle fois cette longue et terrible bataille. Il écarta le corps de son frère (qu'il pensait mort) et tenta de sauver la Création en ne faisant qu'un monde des débris des douze autres : il le nomma Nirn, le monde de Tamriel. Alors qu'il achevait sa tâche, Padomay lui transperça la poitrine. Anu empoigna son frère et l'entraîna au travers du gouffre des limbes, qu'il scella derrière eux à tout jamais.

Le sang de Padomay engendra les Daedra. Le sang d'Anu engendra les étoiles. Leurs sangs mêlés devinrent les divinités (d'où le fait qu'ils soient capables de bien et de mal et leur grande affinité avec les choses terrestres, contrairement aux Daedra qui n'ont aucun lien avec la Création).

Sur le monde de Nirn, régnait le chaos. Les seules espèces des douze mondes ayant survécu étaient les Ehlnofeys et les Hists. Les Ehlnofeys sont les ancêtres des Mers (les Elfes et les Nains) et de toutes les espèces humaines. Les Hists demeurent les géniteurs et les maîtres symbiotiques des Argoniens (nous reviendrons sur ce sujet). Nirn n'était, à l'origine, constituée que de terres et de quelques fleuves. Il n'y avait pas d'océan.

Un gigantesque fragment du monde des Ehlnofeys tomba sur Nirn et demeura relativement intact. Les Ehlnofeys fortifièrent leurs frontières pour se protéger du chaos. Ils restèrent à l'abri de leur domaine de calme et tentèrent de vivre de nouveau comme avant. D'autres Ehlnofeys arrivèrent sur Nirn, dispersés sur le monde brisé. Ils errèrent durant des années et finirent par se regrouper. Les Ehlnofeys errants découvrirent alors le sanctuaire des anciens Ehlnofeys. Ils furent stupéfaits et ravis que certains de leurs congénères vivent parmi les splendeurs du passé. Les Ehlnofeys errants pensèrent qu'ils seraient les bienvenus dans ce royaume de paix mais les anciens Ehlnofeys estimèrent qu'ils n'étaient que des dégénérés. Pour une raison ou pour une autre, la guerre éclata et ravagea Nirn. Les anciens Ehlnofeys avaient conservé leur puissance et leur savoir mais les Errants étaient plus nombreux et plus robustes à cause de leur longue survie sur Nirn. La guerre bouleversa l'aspect du monde. Des terres furent englouties et les continents tels que nous les connaissons furent créés (Tamriel, Akavir, Atmora, Yokuda). Le royaume des anciens Ehlnofeys, bien que ruiné, devint Tamriel. Les survivants des Errants furent dispersés sur les trois autres continents.

Au cours des millénaires, les Ehlnofeys de Tamriel devinrent les Mers (Elfes), les Dwemers (Ceux des profondeurs, les Nains), les Chimers (les Artisans) qui devinrent plus tard les Dunmers (Les Sombres : les Elfes noirs), les Bosmers (les Verts, les Elfes des Bois), les Aldmers (les Anciens, les hauts Elfes). Sur les autres continents, les Ehlnofeys Errants devinrent les hommes : les Nordiques d'Atmora, les Rougegardes de Yokuda et les Tsaescis d'Akavir.

Les Hists ne furent que les témoins de la guerre des Ehlnofeys mais une grande partie de leur royaume fut détruit. Il n'en demeura qu'un petit morceau qui devint le Marais noir de Tamriel, le reste de leurs terres avaient été englouties (pourquoi, nul ne le sait). Les Hists décidèrent qu'ils avaient besoin de protecteurs et d'intermédiaires pour traiter avec les humanoïdes de Nirn, ils engendrèrent les Argoniens.

Les Mers furent fascinés par cette nouvelle race argonienne et ils se livrèrent à des expériences pour créer eux aussi de nouvelles espèces (Les hommes-bêtes de Tamriel). La race la plus accomplie fut celle des Khajiits qui considèrent encore les Elfes comme leurs " parents ". D'autres races, créées à des fins moins nobles, se rebellèrent et s'échappèrent. Elles continuent encore aujourd'hui à être un fléau pour les hommes et les Mers.

Finalement, les hommes revinrent sur Tamriel. Les Nordiques furent les premiers et, menés par le légendaire Ysgramor, ils s'installèrent sur la côte-nord bien avant l'histoire écrite. Le treizième successeur de la lignée d'Ysgramor, le roi Harald, fut le premier à être mentionné dans un récit historique. Ce fut alors la fin de l'ère Mythique.

Localisations connues Modifier

Skyrim Modifier

Oblivion Modifier

MorrowindModifier

Tribunal

Remarques Modifier

  • Si l'extension The Elder Scrolls V: Hearthfire est installé, l'Anuade commentée peut être offerte à un enfant adopté. L'Enfant de Dragon recevra alors le pouvoir Don de parole.

Apparitions Modifier

Bethsoftblack
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .