FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Skyrim)
Voir l'article principal : Livres (Oblivion)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind)
Voir l'article principal : Livres (Daggerfall)

La Folie de Pelagius est un livre présent dans :

Localisations connues Modifier

Skyrim Modifier

Oblivion Modifier

Shivering Isles

Morrowind Modifier

Daggerfall Modifier

  • Généré aléatoirement

Contenu du livre Modifier

L'homme qui allait devenir l'empereur de tout Tamriel est né sous le nom de Thoriz Pélagius Septim, prince de la famille royale de Refuge, en 3E 119, à la fin du règne glorieux de son oncle Antiochus I. Refuge avait bénéficié de nombreuses faveurs au cours des années précédant la naissance de Pélagius car le roi Magnus était le frère préféré d'Antiochus.

Il est difficile de dire quand la folie de Pélagius s'est manifestée pour la premières fois, car en vérité, les dix premières années de sa vie furent marquées par la folie qui s'était abattue sur la contrée. Alors que Pélagius avait à peine un an, Antiochus mourut et sa fille, Kintyra, hérita du trône. Mystique et sorcière accomplie, Kintyra II était la cousine de Pélagius. Si elle avait pu lire l'avenir, elle se serait certainement enfuie du palais à toutes jambes.

L'histoire de la Guerre du Diamant Rouge a été racontée à maintes reprises dans des ouvrages d'érudits. La plupart des historiens sont d'accord pour dire que le pouvoir de Kintyra II fut usurpé par son cousin (et donc celui de Pélagius), Uriel, grâce au pouvoir de sa mère, Potéma – La Reine-Louve de Solitude. L'année suivant son couronnement, Kintyra fut trahie à Pointe-Glen et emprisonnée dans les donjons impériaux.

Quand Uriel III prit le pouvoir, la guerre se répandit dans tout Tamriel et les batailles les plus sanglantes eurent lieu à Hauteroche, puisque c'est là qu'était emprisonnée l'impératrice. Le père de Pélagius, le roi Magnus, s'allia avec son frère Céphorus contre l'usurpateur et provoqua la colère d'Uriel III et de la Reine Potéma qui fondirent sur Refuge. Pélagius, ses frères, ses soeurs et sa mère Utheilla, durent fuir sur l'île de Balfiera. Utheilla faisait partie de la lignée des Dirennis et le domaine de sa famille se trouve encore aujourd'hui sur cette ancienne île.

Il existe, fort heureusement, de nombreux témoignages écrits par les nourrices et certains visiteurs, concernant la jeunesse de Pélagius à Balfiera. Toutes les personnes qui l'ont rencontré le décrivent comme un garçon élégant et de belle prestance, s'intéressant au sport, à la magie et à la musique. Même si l'on prend en compte le manque de franchise diplomatique de ces déclarations, Pélagius apparaît comme une bénédiction pour l'avenir de la dynastie des Septims.

Quand Pélagius eut huit ans, Céphorus tua Uriel III à la bataille d'Ichidag et se proclama empereur sous le titre de Céphorus I. Pendant les dix années qui suivirent, Céphorus combattit Potéma. La première bataille de Pélagius fut le siège de Solitude qui se termina par la mort de Potéma et marqua la fin de la guerre. Pour le remercier de cette victoire, Céphorus offrit le trône de Solitude à Pélagius.

En tant que Roi de Solitude, les excentricités de Pélagius commencèrent à être remarquées. Comme il était le neveu favori de l'empereur, peu de diplomates osaient critiquer le jeune roi. Pendant les deux premières années de son règne, on nota la propension alarmante de Pélagius à changer de poids. Quatre mois après être monté sur le trône, un diplomate de Coeurébène décrivait Pélagius comme étant " un robuste personnage bon vivant avec un cœur si gros qu'il en élargit sa taille " ; cinq mois plus tard, la princesse de Primeterre, en visite dans la région, écrivit à son frère : " Le roi m'a saisi la main et j'ai cru sentir l'étreinte d'un squelette. Pélagius est un individu émacié. "

Céphorus ne s'est jamais marié et il est mort sans descendance trois ans après le siège de Solitude. Etant le seul descendant de sa famille, le père de Pélagius, Magnus, quitta son trône de Refuge et s'installa à la cité impériale en tant qu'empereur Magnus I. Magnus était âgé et Pélagius était son fils aîné, aussi l'attention de tout Tamriel se porta sur Sentinelle. A cette époque les excentricités de Pélagius étaient célèbres.

Il existe de nombreuses légendes sur ses actions en tant que Roi de Sentinelle mais il existe peu de documents détaillés les concernant. On sait qu'il enfermait avec lui dans sa chambre les jeunes princes et princesses de Silvenar, ne les laissant repartir que lorsqu'une déclaration de guerre non-signée était glissée sous la porte. Quand il déchira ses vêtements au cours d'un discours, ses conseillers décidèrent de le surveiller de plus près. Sur ordre de Magnus, Pélagius fut marié à la magnifique héritière d'une ancienne famille noble d'Elfes noirs, Katariah Ra'athim.

Les rois nordiques qui épousent des Elfes noires deviennent rarement très populaires. Les érudits expliquent cette union pour deux raisons principales. Magnus essayait de renforcer ses relations avec Coeurébène, d'où était issu le clan Ra'athim. Le voisin de Coeurébène, Longsanglot était l'allié de l'empire depuis sa création et l'époux de la reine Barenziah avait remporté de nombreuses batailles au cours de la Guerre du Diamant Rouge. Tout le monde savait que Coeurébène avait soutenu Uriel III et Potéma.

L'autre raison de ce mariage était plus personnelle : Katariah était aussi fine diplomate qu'elle était belle. Si il existait une créature capable de masquer la folie de Pélagius, c'était elle.

Le 8ème jour du mois de plantaisons de l'année 3E 145, Magnus I mourut dans son sommeil. Jolèthe, la soeur de Pélagius, accéda au trône de Solitude, tandis que Pélagius et Katariah se rendaient dans la cité impériale pour être couronnés empereur et impératrice de Tamriel. On raconte que Pélagius s'évanouit quand on posa la couronne sur sa tête mais que Katariah le soutint. L'incident ne fut donc perçu que par ceux qui étaient proches du trône. Comme bon nombre d'histoires au sujet de Pélagius, il est impossible de dire si cela est vrai.

Pélagius III n'a jamais vraiment régné sur Tamriel. Katariah et le Conseil des Anciens prenaient toutes les décisions pour éviter que Pélagius ne plonge tout le monde dans l'embarras. Il existe cependant de nombreuses anecdotes concernant le règne de Pélagius.

On raconte que lorsque l'ambassadeur argonien de Rosenoire se rendit à la cour, Pélagius insista pour lui parler avec des grognements et des couinements, puisque c'était le langage naturel des Argoniens

On sait que Pélagius était obsédé par la propreté et de nombreux invités ont raconté qu'ils étaient réveillés de bon matin à cause des bruits provoqués par le nettoyage intensif du palais. La légende relatant que Pélagius, après avoir inspecté le travail des serviteurs, se mit soudain à déféquer pour qu'ils aient quelque chose à faire, est certainement apocryphe.

Quand Pélagius se mit à mordre et à attaquer ceux qui venaient en visite au palais impérial, on décida de l'envoyer dans une maison de repos privée. Katariah devint régente deux ans après que Pélagius eut hérité du trône. Pendant six ans, l'empereur fit le tour de plusieurs institutions et asiles.

Les traîtres à l'empire racontent de nombreux mensonges sur cette période. Les récits d'expériences immondes et de tortures pratiquées par Pélagius sont presque considérés comme des faits. La noble dame Katariah tomba enceinte peu de temps après que l'empereur eut été écarté du pouvoir et des rumeurs firent leur apparition concernant son infidélité, et encore plus absurde, son soi-disant complot visant à garder Pélagius enfermé. Comme le prouva Katariah, elle tomba enceinte après une visite à son mari. Sans autre preuve, en tant que loyaux sujets, il nous faut accepter la parole de l'impératrice sur ce sujet. Son second enfant, qui régnera de nombreuses années en tant qu'Uriel IV, fut le fruit de son union avec Lariate, mais ce n'est un secret pour personne...

Au cours d'une douce nuit de soirétoile, Pélagius III mourut de la fièvre à l'âge de 34 ans dans sa cellule du temple de Kynareth, sur l'île de Brétonie. Katariah Ière régna encore quarante-six ans avant de transmettre son sceptre au seul enfant qu'elle avait eu de Pélagius, Cassyndre.

L'attitude de Pélagius l'a rendu très populaire dans les provinces où il est né et où il est mort. Le deuxième jour de soirétoile, qui est ou n'est pas l'anniversaire de sa mort (les textes ne sont pas très clairs) est célébré comme le jour de Pélagius le Fou. C'est une journée au cours de laquelle on encourage les folies de toute sorte. Ainsi, un des plus déplorables empereurs de l'histoire de la dynastie de Septims est devenu l'un des plus célèbres.

Apparitions Modifier

Bethsoftblack
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .