FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Skyrim)

Voir: Livres (Skyrim)

La Lucereine est un livre présent dans The Elder Scrolls V: Skyrim.

LocalisationModifier

Skyrim Modifier

Châtellerie de Blancherive

Châtellerie de Fortdhiver

Dawnguard

Dragonborn

Contenu Modifier

Ma double théorie

Par Mathias Étienne


Parmi les nombreuses légendes folkloriques du nord de Bordeciel, peu de sujets récoltent autant de popularité que les Lucereines, ces femmes spectrales qui attirent les voyageurs crédules vers leur mort, enlèvent les enfants et se vengent de ceux qui les ont trahies.

Des figures similaires existent dans tout Tamriel : des Mélusines de Stros Mkai, qui entraînent les navires à s'échouer sur des récifs, puis consument les âmes de leur équipage, à la sinueuse Chalasse du Marais noir, en passant par l'Améronelle de Val-Boisé.

À la différence de ces créatures mythiques, la plupart des érudits reconnaissent l'existence des Lucereines. Même s'ils restent rares, des témoignages crédibles bien trop fréquents pour être ignorés ont été rapportés. Le résumé qui suit tente ainsi de décrypter leur véritable nature, à partir de ce que révèlent les légendes provinciales et les théories dominantes.

Lucereines

La majorité des légendes traitant des Lucereines s'accordent sur quelques traits fondamentaux. Ce sont toujours des femmes, elles prennent forme humaine (voire elfique), sont enveloppées de brume et vêtues de guenilles. Elles ont un penchant pour la magie de glace et apparaissent donc rarement sous les climats plus tempérés.

Passés ces quelques détails, les histoires varient énormément. D'après certains, ce sont des fantômes attendant le repos éternel. Selon d'autres, elles constitueraient les dernières descendantes des Elfes des neiges ayant autrefois régné sur Bordeciel. D'autres les disent encore natives de Hjaalmarche (ou du Nord, plus généralement), ou vivant dans des endroits reclus, comme sur les cimes des montagnes de Jerall.

Les plus grands érudits réfutent ces théories, préférant plutôt étudier les quelques apparitions rapportées en détails ces dernières années. Celles-ci ont fait naître deux théories dominantes :

Grâce à ses recherches approfondies en matière de nécromancie et de culture ayleid en Cyrodiil, maître Sadren Sarethi émet l'hypothèse suivante : les Lucereines seraient des sortes de liches, s'étant développées au sein d'une culture maintenant oubliée de l'ère Première. Point de fantômes dans cette théorie, mais un culte de puissantes sorcières atteignant la vie éternelle par cet état parallèle.

De son côté, Lydette Viliane du Synode soutient que les Lucereines constituent plutôt une manifestation élémentaire issue de Nirn. En relevant certaines similarités avec des spriggans et des spectres de glace, elle soutient que les Lucereines sont essentiellement des personnifications élémentaires liées à la neige ou la brume, usant naturellement du pouvoir conféré par leur élément, plutôt que de le manipuler par la sorcellerie.

Feux follets

Dans la plupart des récits, la victime est d'abord attirée vers la Lucereine par des lueurs spectrales. Bien qu'à priori passives, ces créatures lumineuses finissent par attaquer aux côtés de la Lucereine, distrayant la victime et drainant son énergie.

D'après la légende populaire, ces lueurs ne seraient autres que les esprits des précédentes victimes de la Lucereine. Elles lui confèrent sa force, et quiconque espère la détruire doit d'abord libérer les âmes emprisonnées.

Cette description rappelle immédiatement aux érudits le feu follet, un visiteur rare et dangereux des marais du Sud de Tamriel. Étrangement, les légendes de Cyrodiil évoquent invariablement les feux follets comme des prédateurs solitaires, alors qu'ils semblent davantage exister en relation symbiotique avec leurs semblables.

Pour Viliane ces lueurs, des charognards attirant les proies destinées à la Lucereine et partageant l'énergie psycho-éthérique de ses pouvoirs, constituent une sous-espèce des véritables feux follets. Ces charognards sont sans aucun doute dénués des formidables défenses dont leurs cousins prédateurs sont pourvus, ce qui les rend bien plus vulnérables.

De son côté, Sarethi avance l'hypothèse que ces feux follets ne sont que des émanations ou des évocations de la Lucereine, et non pas des créatures vivantes. Sa théorie est basée sur un incident au cours duquel un aventurier aurait tué une Lucereine et vu les feux follets restants disparaître presque immédiatement. La source de cette histoire n'est cependant pas digne de confiance.

En résumé, les opinions des érudits sont partagées au sujet des Lucereines comme des feux follets, et il y a peu de chance que cela change avant longtemps. Toutes les sources s'accordent cependant sur un point crucial : ces créatures sont extrêmement dangereuses et doivent être évitées à tout prix.

ApparitionModifier

CréditsModifier

Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .