FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Daggerfall)

La Lumière et l'Obscurité est un livre trouvable dans :

Contenu du livre Modifier

"Oui, mes enfants, ce n'est pas un accident si cette contrée de Tamriel a été appelée 'L'Arène'." Le vieil homme changea de position sur le large rocher qui supportait son poids, et étira sa longue robe grise. Ses yeux chassieux se perdirent dans le vague alors qu'ils balayaient la vallée au milieu de ces montagnes d'High Rock chauffées par le soleil. Pendant un instant, il vit une image d'anciennes horreurs à la place de la fraîche verdure du printemps. Un frisson parcourut ses vieux os.

Il se demanda : "Est-ce un sujet approprié pour les jeunes et les innocents ?". Les jeunes doivent apprendre, mais doivent-ils savoir de telles choses maintenant, alors qu'ils devraient jouer au soleil ? Ceci un conte pour les mornes hivers, lorsque le vent hurle au dehors de la ville murée, quand les portes et les fenêtres sont fermées et renforcées contre les rafales de vent, le froid, et -- d'autres choses.

Il jeta un regard affectueux a ses deux petits-enfants : le petit garçon aux cheveux blond filasse, ou un air fripon dansait dans ses yeux même dans ces rares occasions ou il s'asseyait tranquillement, et sa sœur, plus âgée. Une jeune fille sereine, pensa le vieil homme. Ses cheveux ressemblants à une flamme sombre et ses oreilles légèrement pointues étaient les seuls signes manifestes de son sang elfe. Comme sa grand-mère, pensa- t-il. Le passe est le passé, et I'shira lui a apporte une telle paix et un tel bonheur après sa vie de batailles. Il força ses pensées à revenir au présent.

"Désolé les enfants. Je me rappelais des choses. Les vieilles personnes font cela, vous savez."

"Est-ce que tu vas nous raconter l'histoire de Jagar Tharn et l'Empereur et le Champion Éternel ?" demanda son petit-fils. "C'est ma préférée !"

"Pas vraiment, fiston. Ils en font partie, d'une certaine manière. Tout comme I'ric, Moraelyn, Edward, Reymon et tant d'autres. Même les dieux y jouent un rôle. C'est une histoire bien plus ancienne, et meme les prêtres ne la raconteront pas à ma manière. Ils ont leurs propres interprétations, et leurs craintes aussi. Je suis trop vieux et j'ai vu trop de choses pour garder quelque peur, sauf celle que notre peuple oublie. Et l'oubli est dangereux. Si bien que moi, et quelques autres, conservons ce conte et essayons de le transmettre aux plus jeunes générations.

Vous n'êtes pas vraiment assez âgés pour tout comprendre, mais je peux sentir que ma fin n'est plus très loin. Je dois vous demander de vous en rappeler à tout prix. Dans quelques années, peut-être, si je suis encore en vie, nous pourrons en discuter à nouveau. Si ce n'est pas le cas, alors, vous devrez trouver d'autres personnes qui savent, et comparer vos écrits."

"Tu parles comme si tu allais mourir, grand-père", dit a voix haute sa petite-fille. "Cela ne peut pas arriver. Tu vivras pour toujours !"

Il ria intérieurement. "J'ai bien peur que non, ma chérie. Mais j'ai encore un peu de temps, assez pour l'histoire".

Les enfants se reposèrent contre le tronc d'un grand chêne, sachant que le vieil homme ne se presserait pas. Se penchant en avant, il commença :

"Il y a très, très longtemps, avant qu'il y ait des gens; avant même les dieux, Tamriel fut choisi comme champ de bataille par deux -- choses. Il est difficile de trouver des mots qui leur correspondraient parfaitement. Je les appelle la Lumière et l'Obscurité. D'autres utilisent des noms différents. Le Bien et le Mal, l'Oiseau et le Serpent, l'Ordre et le Chaos. Aucun d'entre eux n'est vraiment adapté. Il suffit juste qu'ils soient opposés et complètement antithétiques.

Ni l'un ni l'autre n'est vraiment bon ou mauvais, dans le sens où nous entendons ces mots. Ils sont immortels puisqu'ils ne vivent pas vraiment, mais ils existent. Même les dieux et leurs ennemis daedriques ne sont que de pâles reflets de l'éternel conflit entre eux. C'est comme si leur lutte créait des énergies qui déforment leur environnement, et cette énergie était si puissante que la vie put apparaître, comme un remous dans un flux."

"Est-ce que les démons et les trolls viennent de l'Obscurité, Grand-père ?"

"Pas exactement, fiston. Les non morts maléfiques que nous connaissons, et les démons qui vivent dans Oblivion tendent à s'aligner avec l'Obscurité. Leur nature s'y apparente plus. Les humains et les autres peuples de Tamriel, même les incompris Elfes Noirs, sont plus alignés avec la Lumière. Nos êtres maléfiques ne sont pas toujours de l'Obscurité, mais certains le sont, et ces derniers sont vraiment dangereux. Jagar Tharn était quasi totalement aligné avec l'Obscurité, et c'est pour cela qu'il était si monstrueux. Ce n'est pas parce qu'il était un mage noir, comme d'autres auraient pu l'être."

"Est-ce que sa magie venait de l'Obscurité, Grand-père ?" La mention de la magie avait attiré l'attention de la fille. Son héritage commence à s'afficher de lui-même, pensa le vieil homme.

"Non, le pouvoir de la magie vient directement de l'énergie tournoyant autour des deux entités. Ces énergies sont impersonnelles et tout se mélange. La magie noire est plus une affaire d'intention que d'effet. La Guilde des Mages soutient par exemple qu'une boule de feu dirigée vers une créature malfaisante n'est pas de la magie noire; en revanche, le même sort dirigé contre quelqu'un de pacifique l'est. En cela, ils ont raison. La destruction d'un daedra de feu renforce la Lumière et affaiblit un petit peu l'Obscurité. De la même manière, la destruction d'une Licorne renforce l'Obscurité."

"Et a propos des dieux ? Est-ce qu'ils viennent de la Lumière ?" Les yeux du garçon étaient animés, mais teintés d'appréhension. Il adorait les histoires de dieux et déesses du panthéon de Tamriel, ainsi que les héros qui les servaient.

Le vieil homme ria intérieurement. "Les dieux ont une origine inusuelle, si certains des contes les plus vieux sont vrais. Les plus vieux habitants de ce monde -- personne n'est sur de quelle race il s'agissait -- avaient un système de mythes auquel ils crurent pendant un millier d'années. Le peuple de et'Ada croyait depuis si longtemps et si fort, que leurs croyances purent, je dis bien purent, puiser dans l'énergie entourant Tamriel pour mener les dieux à exister. Si c'est le cas, le conflit entre la Lumière et l'Obscurité fournit l'énergie, et les et'Adas la structure, qui créa les dieux de Tamriel.

Personne ne sait vraiment car c'était il y a très longtemps et très peu ont survécu de ce temps. Ça n'a plus d'importance; les dieux ont leur propre existence à présent, et s'alignent principalement avec la Lumière, à l'exception de quelques-uns qui sont, dirons-nous, un peu ambigus."

"Pourquoi devons-nous en rappeler, Grand-père ? De quel danger vous avez parle ? Si la Lumière et l'Obscurité sont si gigantesques et puissants, pouvons-nous les influencer ? Devrions-nous même essayer ? Pour quoi devrions-nous nous battre ?"

"Je vois que ton sens critique se développe, Solara. C'est bien. La réponse est simple, mais plutôt trop vaste pour la plupart des mortels comme nous. La Lumière et l'Obscurité sont de force égale, et nous ne pourront peut-être jamais résoudre leur conflit. Les mortels et les êtres de l'Aetherius peuvent parfois ressentir leurs traces. C'est la que réside le danger; pour la plupart d'entre nous la Lumière est plus proche de caractère, inspiratrice, et nous fait nous comporter d'une manière que l'on qualifierait de bonne.

Pour des créatures telles que nous l'Obscurité est horrible. Ceux qui en ont des visions deviennent souvent fous, et ceux que ne le sont pas devraient mieux être morts. L'Obscurité est pour nous un vide monstrueux, un vide qui aspire l'âme vers lui afin de le tordre, le mutiler, et finalement le détruire. Ce que nous pouvons en voir est absolument maléfique. Peut-être qu'ailleurs cela ne paraîtrait pas comme cela, mais c'est le cas dans notre monde."

Le vieil homme fit une pause afin de rassembler ses esprits, se perdant à nouveau dans la fraîche nouvelle vie du printemps.

"Ce que nous devons faire est de ne jamais oublier que l'Obscurité est toujours là, attirant nos faibles esprits à lui. Si jamais il gagnait du pouvoir sur Tamriel, à travers des agents pervertis par son horrible attraction, de terribles choses pourraient se produire. Tout ce que nous estimons beau ou désirable, y compris l'amour lui-même, serait balayé. La paix et l'espoir ne seraient plus. Ce serait le plus grand désastre possible pour Tamriel.

Ce que je vis durant le règne de Jagar faillit me tuer, a presque détruit mon esprit. Quand il fut détruit, je crus que le pire était passé, mais ce n'était pas le cas. Les forces de l'Obscurité sont une fois de plus en marche, et de nouveaux héros doivent se lever pour se joindre au Champion Éternel dans la lutte contre eux."

Le vieil homme et les deux enfants restèrent assis en silence pendant plusieurs minutes. Finalement, les enfants aidèrent leur grand-père à se mettre sur pied, et ils marchèrent lentement. Vers la maison, leur havre, et le repas.

Localisations connues Modifier

Généré aléatoirement

Crédits Modifier

Bethsoftblack
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .