Wiki The Elder Scrolls
Advertisement
Wiki The Elder Scrolls

Voir l'article principal : Livres (Skyrim)

Les "Fous" de la Crevasse est un livre présent dans :

Ce livre est un traité de culture sur les Parjures de la Crevasse, écrit par l’académicien Arrianus Arius, qui les montrent sous un meilleur jours. L'auteur a aussi écrit L'Ours de Markarth qui est aussi complaisant avec eux.

Localisations

Skyrim

Haafingar

Châtellerie de Blancherive

Châtellerie de Fortdhiver

La Brèche

  • Dent de Faldar

Le Clos

Châtellerie d’Épervine

Hjaalmarche

Estemarche

  • Fort Amol

La Crevasse

  • Redoute de Noirbois

Dawnguard

Contenu

Apprendre à connaître les Parjures

Par Arrianus Arius, de l'Académie impériale

Depuis la légendaire victoire de Tiber Septim sur les "Barbares locaux" à la bataille du Vieux-Hroldan, Impériaux et Nordiques considèrent les habitants de la Crevasse comme de vulgaires sauvages, sujets à de soudaines crises de violence, adorant des divinités aussi anciennes qu'hérétiques et vouant un culte à des bêtes et esprits de la nature que toute personne civilisée se garderait bien d'approcher. Mais cette opinion ne correspond qu'à la réalité vue à travers le prisme du vainqueur ; un état des lieux incomplet, faussé par les querelles incessantes qui ont opposé l'Empire au peuple, ancien et fier, qui habitait cette terre bien avant que Tiber Septim ne foule le sol de Tamriel. J'espère ici produire un examen plus précis, plus complet et plus juste d'un groupe qui souffre depuis trop longtemps des qualificatifs dévalorisants de "fauteurs de troubles", "ennemis publics" et "bandits".

Commençons par les Parjures, les soi-disant "fous" de la Crevasse. La Légion impériale ne les considère que comme de vulgaires brigands, se contentant de constater leurs razzias et embuscades incessantes au sein de la châtellerie sans jamais se préoccuper des raisons qui les poussent à attaquer. S'il ne s'agissait que d'un groupe de bandits, l'acquisition d'or tout en limitant leurs pertes humaines serait la motivation unique de leurs actes. C'est pourtant l'inverse qui est vrai en ce qui concerne les assauts des Parjures : ils laissent souvent derrière eux de grandes quantités d'or et leurs combattants n'hésitent pas à donner leur vie plutôt que de se faire capturer par l'Empire.

C'est poussé par ce paradoxe que je suis arrivé à Markarth, la capitale de la Crevasse, pour y enquêter. Là, j'ai rencontré une vieille dame qui m'a demandé de taire son nom dans mon ouvrage. Elle m'a raconté la longue histoire de sa famille, qui d'après elle est originaire de Haute-Roche, fief bréton (ce qui expliquerait la ressemblance entre les deux peuples). Elle m'a raconté l'invasion des Nordiques, comment ils leur avaient confisqué leurs terres, leurs dieux, leur culture... Lorsqu'on lui parle des Parjures, la vieille dame confie qu'ils sont les "vrais" hommes et femmes de la Crevasse : ceux qui ont refusé d'abdiquer devant les Nordiques... ceux qui pratiquent encore les traditions ancestrales que les autres habitants de la Crevasse ont marchandées contre la paix.

Avec le temps, j'ai pu établir une relation de confiance avec beaucoup d'autres indigènes qui ont confirmé les dires de la vieille dame. L'un d'eux m'avait même organisé une rencontre avec celui que je prenais pour un ancien de son village... mais le jour du rendez-vous, j'ai été emmené dans un camp orné de crânes d'animaux, de têtes tranchées et de coeurs encore battants dont j'avais entendu parler à la Cité impériale, dans des rapports militaires. C'est dans ce camp que j'ai fait la rencontre de Cortoran, un Parjure très amusé à l'idée que je transcrive sa vision des choses, que je rapporte mot pour mot ci-dessous :

"Tu veux savoir qui sont les Parjures ? Nous sommes le peuple contraint à piller sa propre terre, à brûler ses propres récoltes. Nous sommes le fléau des Nordiques. La hache qui s'abat dans la nuit. Le cri qui survient avant que les dieux ne viennent prendre ton âme. Nous sommes les vrais fils et les vraies filles de la Crevasse. Les esprits et les sorcières vivent ici depuis la nuit des temps, et ils sont de notre côté. Va-t'en. Va-t'en dire à ton Empire que le jour viendra où nous règnerons à nouveau. Et ce jour-là, c'est nous qui enterrerons vos morts dans une terre qui ne vous appartiendra plus."

Apparitions

La GBT.png
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Skyrim.png
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.
Bethsoftblack.JPG
Ce livre ou cette image est issu de la série de jeux vidéo The Elder Scrolls ou de sites web crées et détenus par Bethesda Softworks. Son contenu est donc détenu par Bethesda Softworks. L'usage des images et du contenu tombe sous le coup de la règle du fair use de la loi sur le copyright.
309px-ZeniMax Media Logo.svg.png
Le contenu de cette page est partiellement issu de la série de jeux vidéos The Elder Scrolls ou de sites créés et détenus par ZeniMax Online Studios, dont le copyright est propriété de ZeniMax Online Studios. Toutes les marques déposées présentes dans l'image sont propriétés de ZeniMax Online Studios, dont l'inclusion n'implique aucune affilation avec Wiki The Elder Scrolls. L'utilisation de telles images est censée tomber sous le coup de l'emploi du fair use de la loi sur le droit d'auteur.
Advertisement