FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Dawnguard)

Voir: Livres (Skyrim)

Pour l'évènement lui-même voir Guerres de l'aethérium

Les guerres de l'aetherium est un livre présent dans The Elder Scrolls V: Dawnguard. Il permet de débuter la quête Perdue dans les Âges.

Résumé Modifier

Ce livre décrit le matériau magique appelé Aethérium et le conflit qu'il causa entre les 4 cités-états Dwemers pendant la 1ère ère.

Lire ce livre lance la quête divers "Investiguer les ruines d'Arkngthamz" qui mènera à la quête secondaire Perdue dans les Âges.

Localisations Modifier

Bordeciel Modifier

Haafingar

Châtellerie de Blancherive

Châtellerie de Fortdhiver

Châtellerie d’Épervine

Fort de la Garde de l'Aube

Château Volkihar

Contenu Modifier

Par Taron Dreth


Je dédie cet ouvrage à Katria, consœur et amie

La fin, quand elle est venue, fut rapide. En l'espace de trois courtes années, les grandes cités naines de Bordeciel, de Markarth aux Monts Velothi, tombèrent devant les armées du haut-roi. Ces villes qui avaient résisté aux Nordiques plus d'un siècle durant s'effondrèrent brutalement et sans le moindre signe avant-coureur.

Au fil des siècles, une multitude d'érudits ont étudié avec émerveillement la chute soudaine des cités-états naines. Même les Nordiques semblent avoir été pris de court, bien que leurs chroniqueurs s'empressèrent d'attribuer cette prouesse aux talents de stratège du roi Gellir et à la bénédiction de Shor.

Le fruit de mes recherches suggère tout autre chose. Dans les décennies qui ont précédé leur chute, les cités naines de Bordeciel ont été décimées par des conflits internes et des guerres intestines ayant pour objet une cause pour le moins surprenante : l'aethérium.

Les érudits modernes connaissent l'aethérium, cristal rare d'un bleu luminescent que l'on trouve dans certaines ruines dwemers. D'aucuns n'y voient guère plus qu'un bibelot, car il est tout simplement inexploitable : malgré sa forte aura magique, il est inerte d'un point de vue alchimique et aucun procédé connu ne permet de l'enchanter, le fondre, le façonner, le tordre ou le briser.

Pour les nains, bien entendu, de telles contraintes n'étaient rien de plus qu'un nouveau défi à relever. Dans les années qui suivirent le règne du roi Harald, les Dwemers découvrirent de grandes quantités d'aethérium dans leurs plus profonds refuges. Une alliance de quatre cités, dirigée par Arkngthamz, le grand centre de recherche situé au sud de la Crevasse, fut formée pour superviser l'extraction, l'exploitation et l'étude du matériau. Une toute nouvelle "Forge d'aethérium" fut construite pour le fondre dans des conditions extrêmement précises.

Si l'on en croit les inscriptions, les résultats furent pour le moins spectaculaires : les objets fabriqués dans la forge étaient des artefacts aux pouvoirs immenses, imprégnés dès leur création d'enchantements puissants. L'alliance naine vola en éclats presque immédiatement, les quatre cités-états et leurs rivales tentant de s'accaparer la forge.

Nous ne pouvons que supposer qu'aucune ne parvint à prendre le dessus. Des décennies de discorde les affaiblirent toutes, permettant au roi Gellir d'assouvir sa soif de conquête. Bien que les Dwemers parvinrent à reprendre la plupart de leurs terres un siècle plus tard, rien ne prouve qu'ils n'aient jamais repris l'étude de l'aethérium. Peut-être le prix à payer était-il trop lourd ?

Quoi qu'il en soit, nous n'avons jamais rien trouvé en Bordeciel de comparable à la Forge d'aethérium décrite dans les inscriptions. Qui sait si elle n'a pas été détruite par les armées nordiques ou les Dwemers eux-mêmes, il y a bien longtemps... ou si elle ne repose pas encore sous la terre, quelque part, gardant jalousement avec elle les secrets de l'aethérium.

ApparitionModifier

CréditsModifier

Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .