FANDOM


Mère Corbeau est une harfreuse ainsi qu'une petite-nièce de Nocturne. Elle est le seigneur Daedra régnant sur le bois du corbeau.

Se sentant seule dans sa poche du Crépuscule éternel, Mère Corbeau fit éclore les corbeaux de la cour de Noireplume, mais se lassa vite de leur compagnie.

Lorsque Rulantaril Oran, un mage dunmer, s'aventura dans le bois du corbeau, celui-ci conclut un pacte avec Mère Corbeau : en échange de secrets magiques oubliés, il devait revenir tenir compagnie à la harfreuse. Cependant, le Dunmer ne respecta pas l'accord.

Le fils de Rulantaril, Telbaril Oran, parvint à rejoindre son père au bois du corbeau. Il demande au Vestige de l'aider à sauver son père des griffes de Mère Corbeau. Mais une fois face à la harfreuse, Vestige doit faire un choix.

S'il persuade Rulantaril de rester, Mère Corbeau obligera le père et le fils à rester avec elle dans sa tour.

S'il tue Mère Corbeau et Rulantaril, alors Telbaril en voudra au Vestige.

S'il bannit Mère Corbeau, alors les Oran seront réunis et pourront quitter le bois du corbeau.

Interactions Modifier

La promesse d'un fils Modifier

Le Vestige a rencontré un Dunmer nommé Telbaril dans le bois du corbeau, une poche du Crépuscule éternel. Il tente de retrouver son père disparu, Rulantaril. Il lui a demandé de l'aide.

Conversations Modifier

La promesse d'un fils Modifier

À l'intrus ! Vous venez me l'arracher ?

Nous avons marchandé de bonne foi. Tout était honnête ! Il n'est pas à vous.
Par Oblivion, qui êtes-vous ? Pourquoi reculer ainsi ? Suis-je aussi hideuse ? Oseriez-vous me repousser, comme Rulantaril l'a fait par le passé ?

Rulantaril est-il ici ? Son fils, Telbaril, le cherche. Oui, Rulantaril est ici. Nous avons passé un accord, mais il a cru pouvoir renier en me liant à cette tour. Il me combat toujours. Il ne veut pas rester. Faites-lui entendre raison. Faites-lui honorer notre accord.
Je ne comprends pas. Parlez-moi de cet accord. Le doux Rulantaril est venu à moi, la petite-nièce de Nocturne, pour apprendre les secrets de la magie oubliée. En échange, en temps voulu, il devait revenir pour me tenir compagnie. C'était notre accord, scellé dans le sang et les runes.
Il n'a donc pas respecté sa part de l'accord. Il a tenté d'esquiver ses responsabilités, mais la magie ne le lui a pas permis. Il a commis une... minuscule erreur de calcul. Quand il est parti, j'ai été profondément blessée. Il m'a utilisée, mais je l'ai pardonné. Il doit cesser de lutter et rester avec moi.
Je sais exactement comment je vais me charger de vous. Vraiment ? Très bien, intrus, dites-moi.
Vous ne devriez pas rester seule. Je ferai en sorte que Rulantaril tienne parole. Merci. Il enrage dans les corridors, sous nos pieds, tentant de sortir en détruisant tout par magie. Celle que je lui ai apprise. Je vous en prie, ne le tuez pas. Je ne veux pas être seule.
Je tâcherai de ne pas le blesser. Je vous en prie, ne l'abîmez... pas trop. Il m'est très cher.
Vous êtes une manipulatrice malicieuse et répugnante. Je vais vous détruire. Alors, vous êtes aussi cruel que Rulantaril. L'ombre vous emporte, mortel. Ou peut-être préfériez-vous prendre sa place à mes côtés ? Retrouvez-moi en dessous... si vous l'osez.
Vous ne vous échapperez pas.
Il est clair que vous méritez tous deux de mourir. Non ! Je ne vous laisserai pas lui faire du mal. Je le protégerai. Rulantaril, mon amour ! On veut nous tuer.
Il est temps d'en finir.

Convaincre Rulantaril Modifier

  • Mère Corbeau: N'est-ce pas mieux ainsi, mon amour ? Plus de chamailleries ?
  • Rulantaril Oran: Des chamailleries ? Je pense que ce ne sont pas les chamailleries qui manqueront quand mon fils arrivera.
  • Mère Corbeau: Vous avez un fils ? J'ai hâte de le rencontrer. Il pourra venir vivre avec nous. Nous avons largement la place.
  • Rulantaril Oran: Merveilleux. C'est merveilleux.

Vous avez rendu la raison à mon cher Rulantaril. Merci, mortel. À présent, nous pourrons passer l'éternité ensemble.
Par les Corbeaux jumeaux, je vous dois des remerciements, mortel.
Qu'est-ce que vous êtes ? Vous vous tenez devant une petite-nièce de la maîtresse des ombres. Je suis Mère Corbeau, le seigneur Daedra de cette région du Crépuscule éternel.

Pourquoi voulez-vous que Rulantaril reste ici ? Même les affins de la maîtresse de la nuit se sentent seuls. Les corbeaux que j'ai fait naître de mes plumes furent une compagnie suffisante pendant un temps, mais je m'en suis lassée. Rulantaril fut mon premier visiteur. Il était si gentil avec moi.

Tuer Mère Corbeau Modifier

Je ne supporte plus de rester seule. Je vous garderai ici pour l'éternité.

Tuer Mère Corbeau et Rulantaril Modifier

  • Mère Corbeau: Ils veulent nous tuer tous les deux, mon cœur. Je ne les laisserai pas te faire du mal !
  • Rulantaril Oran: Laissez-moi, maudite sorcière.

Apparitions Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .