FANDOM


Voir l'article principal : Livres (Oblivion)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind)
Voir l'article principal : Livres (Morrowind), Livres (Oblivion)

Morrowind, province impériale est un livre présent dans The Elder Scrolls III: Morrowind et The Elder Scrolls IV: Oblivion

Localisations Modifier

Morrowind Modifier

Oblivion Modifier

Contenu du livre Modifier

Par Erramanwe de Solandie

Suite à la conquête de Martelfell, les légions impériales se massèrent le long de la frontière nord-est de Cyrodil, tandis qu'une flotte d'invasion se préparait en Bordeciel.

La première réaction de la Maison Indoril et de la hiérarchie du Temple fut de combattre jusqu'au dernier, et ce, alors que la légion et la flotte impériales étaient considérées invincibles. Les Maisons Rédoran et Drès prirent le parti de la Maison Indoril, la MediaWiki:Badtitletext préférant rester neutre et la Maison Hlaalu proposant un compromis.

Plusieurs incidents frontaliers s'enchaînèrent dans le MediaWiki:Badtitletext sans déterminer de véritable vainqueur, mais il est vrai que le sol spongieux ne favorisait pas le déploiement de la légion. Celle-ci était postée à l'ouest de la tour de Silgrad et de la Lande de Kragen, ainsi qu'à l'ouest de Sombrejour et de Cormaris. Pour s'opposer à elle, Morrowind ne disposait que de quelques bandes de miliciens renforcées par les Ordonnateurs et Exaltés du Temple, les unités d'élite des Maisons et de petites compagnies de mercenaires à la solde de la Maison Rédoran. Le refus des Maisons Indoril, Drès, Hlaalu et Telvanni de dépêcher des garnisons dans les places fortes de la frontière occidentale ne fit qu'aggraver un peu plus la situation. Au lieu de cela, les Maisons Indoril et Drès proposèrent de se replier dans l'intérieur des terres et d'employer des tactiques de guérilla contre l'envahisseur. Comme la Maison Hlaalu continuait de pousser en faveur d'un arrangement et que la Maison Telvanni refusait de sortir de sa neutralité, la Maison Rédoran se retrouva seule à affronter les forces de l'empire.

La situation changea radicalement lorsque Vivec apparut dans la cité portant son nom et annonça qu'il avait négocié un traité avec l'empereur Tiber Septim selon lequel Morrowind deviendrait une province de l'empire, tout en conservant liberté de culte et mode de gouvernement. La hiérarchie du Temple n'avait manifestement pas été consultée et l'annonce fut accueillie dans un silence embarrassé. La Maison Indoril fit serment de résister jusqu'à la mort et la Maison Drès se rallia à sa bannière, tandis que la Maison Rédoran, reconnaissante de ne pas avoir à affronter seule la légion impériale, se rangea tout comme la Maison Hlaalu en faveur de l'accord. Voyant de quel côté le vent tournait, la Maison Telvanni fit rapidement de même.

On ignore tout de la rencontre entre Septim et Vivec et des discussions préliminaires qui ont dû précéder le traité. L'explication officielle de ce secret d'Etat est qu'il convenait de protéger l'identité des intermédiaires. Depuis, à l'ouest, les spéculations abondent quant au rôle joué par Zurin Arctus dans la signature de l'accord. A l'est, les rumeurs vont bon train, annonçant que Vivec aurait offert Numidium pour faciliter la conquête de l'MediaWiki:Badtitletext, exigeant en échange d'importantes concessions permettant à Morrowind de conserver sa religion, les traditions de ses Maisons et le droit à s'autogouverner.

Le haut conseiller du Grand conseil, un Indoril, refusa d'accepter le traité et de démissionner. Il fut donc assassiné et remplacé par un Hlaalu. La Maison Hlaalu en profita pour régler un vieux différend l'opposant à la Maison Indoril et bon nombre de conseils locaux virent leur composition changer brusquement dans un bain de sang. En fait, durant l'intégration de Morrowind à l'empire, les luttes intestines entre Grandes Maisons firent plus de morts que la légion impériale.

Les généraux de la légion redoutaient l'invasion de Morrowind, les Dunmers étant considérés comme des adversaires aussi redoutables que fanatiques, en raison de l'inspiration qu'ils tiraient de leurs anciennes traditions et de l'appui du Temple. Mais les officiers de l'empire n'avaient pas saisi la grande faiblesse politique de Morrowind sur le plan politique, faiblesse que Tiber Septim exploita au mieux. D'un autre côté, au vu des massacres qui ont suivi l'assimilation des autres provinces et de la façon presque pacifique dont celle de Morrowind s'est déroulée, il faut reconnaître aux Tribuns que leur analyse réaliste du rapport des forces en présence ainsi que l'ouverture immédiate de négociations, leur a permis d'obtenir d'importantes concessions de la part de l'empereur.

De nombreux nobles de la Maison Indoril préférèrent se suicider plutôt que se soumettre, avec pour conséquence un affaiblissement considérable de leur Maison fut lors de la période de transition. Elle perdit une grande partie de son pouvoir et de son influence au bénéfice de la Maison Hlaalu, qui ne s'était jamais portée aussi bien que depuis qu'elle avait accueilli l'empire à bras ouverts. La hiérarchie du Temple parvint à faire oublier l'affront subi lors de l'annonce unilatérale de Vivec en restant à l'écart de l'arène politique et en regagnant la bonne volonté du peuple à force de se concentrer sur les questions d'ordres économiques, éducatifs et spirituels.

Apparitions Modifier

Crédits Modifier

Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.
La GBT
Cette page contient pour partie du contenu trouvé sur la Grande Bibliothèque de Tamriel. Tout crédit leur revient donc pour les éléments empruntés à leur travail.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .