FANDOM


Dwemer orrery

Vision de Mundus par les Dwemer

Mundus est le plan d'existence qui comprend Nirn, ses lunes Masser et Secunda, ainsi que les planètes Aedriques. Mundus est nommé "Plan mortel" par opposition aux plans daedriques d'Oblivion et d'Aetherius[1].

Cosmologie Modifier

Mundus se situe au centre de l'Aurbis, l'univers créé par la fusion d'Anu et de Padomay, et est totalement entouré par Oblivion qui représente l'espace froid et noir visible la nuit. Mundus n'a pas de contact direct avec Aetherius en dehors des étoiles et du Soleil, qui sont des trous à travers Oblivion, laissant passer la lumière d'Aetherius[2].

Constitution Modifier

Au centre du plan mortel se trouve Nirn, la planète au centre de tout et autour de laquelle gravitent les lunes Masser et Secunda.

Se trouvent ensuite les huit planètes aedriques, correspondant aux plans des Huit Divins: Akatosh, Arkay, Dibella, Julianos, KynarethMaraStendarr et Zénithar. Ces planètes ne sont pas réelles et ne sont qu'une masse infinie de taille infinie. Cependant, comme elles sont comprises dans Oblivion, l'oeil les confond avec des objets sphériques[2].

Il existe d'autres corps indépendants dans Mundus, à l'instar de Baan Dar, le "plan bandit" sans orbite fixe, ou la Lune du nécromancien[3], créée lors de l’ascension de Mannimarco au rang de dieu.

Création Modifier

Mundus nommé

Les corps de Mundus

Mundus n'est pas considéré comme un ensemble à part entière, mais comme un groupe de corps flottants dans le vide au centre de l'Oblivion. C'est une structure créée par Lorkhan, qui convainquit les et'Ada d'Anu de l'assister dans la création de Mundus, les et'Ada de Padomay refusant sa demande. L'un des plus puissants et'Ada, Magnus, se fit l'architecte de Mundus et en dressa les plans ainsi que l'organisation cosmologique[4][5][6].

Certains et'Ada se donnèrent entièrement pour créer Mundus, et formèrent ainsi les huit planètes aedriques[6]. Une fois le plan créé, les et'Ada se rendirent compte qu'ils y étaient pris au piège, et que leur puissance magique était drainée. Magnus décida de quitter Mundus et de rejoindre Aetherius[4]. Son départ créa un immense trou à travers Oblivion, formant ainsi le Soleil. Les autres et'Ada qui le suivirent, désormais appelés Magna Ne, créèrent d'autres trous plus petits, les étoiles. Certains échouèrent et se retrouvèrent bloqués entre les deux plans. Ce sont désormais les étoiles orphelines, rarement visibles.

D'autres et'Ada décidèrent malgré tout de rester dans Mundus et devinrent les Ehlnofeys, premiers habitants et substance de Nirn[5]. Les derniers et'Ada qui choisirent de rester sur Nirn en tant que simples esprits tombèrent lentement dans le néant et devinrent ces entités magiques parfois visibles des mortels[4].

Une fois Mundus stabilisée, les Aedra se réunirent à la tour Adamantine, la plus ancienne construction de Tamriel, et décidèrent de se venger de la fourberie de Lorkhan, qui les avait piégés ici. Trinimac lui arracha le coeur de la poitrine et Auri-el le planta sur une flèche avant de la tirer dans la mer avec son arc. L'impact créa le Mont Écarlate, et l'île de Vvardenfell autour. Puis le corps de Lorkhan fut déchiré en deux, formant les deux lunes Masser et Secunda[5][4].

Habitants Modifier

Les premiers habitants de Mundus furent les Ehlnofeys qui décidèrent de rester sur Nirn, où ils pouvaient vivre en dieux. Certains étaient toutefois séparés des autres et errèrent sur Nirn. Quand les Ehlnofeys errants découvrirent le sanctuaire des anciens Ehlnofeys, solidement protégé du chaos du monde et luxueusement bâti, ils pensèrent y être bien accueillis. Cependant les anciens Ehlnofeys rejetèrent ceux qu'ils considéraient comme des sauvages et des dégénérés, laissant place à une guerre intense qui ravagea Nirn et remodela la surface du monde[7].

Les anciens Ehlnofeys restèrent sur le continent de Tamriel, alors que les Ehlnofeys errants furent dispersés sur Akavir, Yokuda et Atmora. Les descendants des anciens Ehlnofeys devinrent les Mer et ceux des Ehlnofeys errants devinrent les Men[7].

Notes Modifier

Mundus est un mot latin signifiant Monde.

Références Modifier

  1. Guide de poche de l'Empire, Troisième édition: Arena Supermundus
  2. 2,0 et 2,1 Cosmologie
  3. Lune du Nécromancien
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 Le Monomythe
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Avant l'ère des hommes
  6. 6,0 et 6,1 Religions de l'Empire
  7. 7,0 et 7,1 L'Anuade commentée
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .