FANDOM


Ne pas confondre avec Yokeda


Yokuda, des fois appelée Yakuda[1], est un continent situé dans l'océan Elthérique, à l'ouest de Tamriel. Il s'agit de la terre d'origine des Rougegardes et des Elfes gauchers. La majorité du continent a sombré dans l'océan en 1E 792, même si la cause de cette disparition est toujours débattue aujourd'hui.[2] Les Yokudans ont échappés au désastre en voyageant vers 1E 808 en Tamriel, dans la province qui deviendra Martelfell.[3]

Géographie Modifier

Les dernières représentations de Yokuda datent de la Deuxième ère.

En plus du continent de Yokuda, il y a aussi divers petites îles comprises dans ce domaine. Cela inclue Akos Kasaz, Bahia, Irranhu, Kanesh, Kardesh, Klithi, Samara, et Yath.[4][5] On ne sait pas si les îles au sud de la Mer des Perles, comme Ravan font ou faisaient parti de Yokuda.

Le climat de Yokuda est désertique, plus aride que la province de Lenclume, il est couvert de rochers et de collines stériles. Les tremblements de terre ne seraient pas rares dans l'histoire du continent.[6][2]

Les noms de tous les pays, points de repères, villes, provinces ont été perdus dans l'histoire. Les seuls connus sont :

Île principale  :

  • Arche : Une grande cité portuaire situé dans la province de Largevent. C'est d'ici que la première vague de guerrier a quitté Yokuda.[7]
  • Grand désert : La province connue pour être la terre ancestral de Frandar Hunding.[7]
  • Montagne Hattu : Connu sous le nom de "Père des montagne", c'est ici que Hunding a écrit livre des Cercles.[7]

Archipel :

  • Totambu : Capital de Yokuda, situé sur Akos Kasaz, la plus grande île de l'archipel.[4]
  • Autres campements sur Akos Kasaz : Tagon, Taleskan et Yul.[5]
  • Lumut : campement sur Kanesh.[5]
  • Makan : campement sur Yath.[5]

Histoire Modifier

L'origine de Yokuda provient d'anciens mythes et légendes. Un mythe de la création suggère que Yokuda faisait partie de Tamriel durant l'ère de l'Aube mais a été séparé de la terre et est devenu un archipel après une guerre destructive parmi les Ehlnofey. Après cette guerre, les Ehlonfey se sont séparés en différents groupes raciaux. Ceux restés en Yokuda sont devenus des Yokudans.[8]

Règne des Na-Totambus Modifier

Le corps dirigeant des peuples Yokudans était connu comme les Na-Totambus, un conseil de rois qui représentent les différentes nations de Yokuda. Ce système de gouvernement est ancien, il remonte à l'ère Méréthique. Durant cette époque, les légendes parlent d'une guerre d'un millier d'années contre les Elfes gauchers. Les Na-Totambus ont cherchés un armistice mais ils ont quand même gagné la guerre avec l'aide de leur dieux, Leki et Diagna.[9][10][11]

Lors de l'ère première, Yokuda est devenu un grand empire et a développé la tradition d'être dirigé par un seul empereur, cependant cela a été aboli en 1E 376. Même si des empereurs ont succédé, leurs pouvoirs étaient très réduits. Cela implique que le pays a été plongé dans 300 ans de guerre civile entre les seigneurs provinciaux, les moines guerriers et les brigands, tous s'affrontant pour les terres et le pouvoir. Certains guerriers étaient appelés Yokedas, ils ont construit des grands châteaux en pierre pour se protéger ainsi que leurs terres. Pendant ce temps, des villes ont commencé à se construire autour de ces châteaux.[7]

Naissance des Chante-épées Modifier

Les Yokudans étaient avant des artisans, poètes, mages et chercheurs, mais les constantes guerres civiles qui ont ravagé la nation ont fortement favorisé le développement de l'art de l'Épée. Cela a abouti à la création d'un art martial appelé Chante-épée. Pendant des générations, la Voie de l'Epée est devenue leur vie. Leurs poèmes et art ont survécus à travers le forgeage de magnifiques épées tissées avec de la magie. Les plus puissants d'entre eux devinrent Ansei, ou "Saints de l’Épée". Entre leurs mains, c'est une arme implacable, puissante, une arme qu'on ne peut prendre à son adversaire sans lui prendre son esprit.[7][12][13][14]

En 1E 609, Mansel Sesnit est devenu l'Elden Yokeda, ou le chef militaire. Il a mené de nombreuses batailles d'unification et a réussi à prendre le contrôle de presque tout l'empire jusqu'à son assassinat en 1E 617. Son successeur, Randic Torn, a repris le gouvernement et poursuivi le travail de Sesnit. Il rétablit l'ancien fossé entre les guerriers – les chanteurs d'épée – et le peuple en introduisant des restrictions sur le port de l'épée. La "Chasse aux épées de Torn", comme on appela cette mesure, interdisait à quiconque hormis les chanteurs de porter l'épée. Ainsi les distinguait-on du reste de la population. Bien que Torn ait fait beaucoup pour ramener l'empire à l'époque où il n'y avait pas de troubles, à sa mort en 1E 737, les querelles intestines n'avaient pas toutes été éliminées. À sa mort, une autre guerre civile éclata.[7]

Dans ce chaos, l'empereur Hira a gagné en puissance et a tenté de prendre le contrôle de l'empire en exterminant les Chante-épées. Ces derniers étaient peu nombreux mais se sont rebellés contre l'oppression. Le conflit s'appelle la "Guerre des Chanteurs". En 1E 780, la guerre était maximale au pied de la Montagne Hattu, où les armées de Frandar Hunding, un des plus puissant Ansei, ont brisés celles de l'empereur. Suivant cette victoire, Frandar et ces hommes ont quitté Yokuda avec une flotte de bateaux et ont commencé leur migration à travers l'océan Elthérique vers Martelfell. Cela est la première des 4 migrations connues des Ra Gada ou "Vague des Guerriers".[7][15]

Destruction Modifier

Aux alentours de 1E 792, le continent s'est enfoncé dans la mer. Il n'est pas clair si la destruction qui a forcé les Yokudans a fuir était due à causes naturelles, les actes de Yokudans ou les deux. Yokuda était souvent la scène de champs de batailles et des légendes accusent le cataclysme d'avoir été créé par un groupe rebelle d'Ansei appelé Hiradirge. Les Hiradirges étaient réputés pour être maître dans l'art de la magie des pierres et quand ils ont été battus lors de la dernière guerre civile, ils ont pris leur revanche sur le pays en utilisant des techniques interdites, capables d'une telle dévastation[2]. En effet, l'incarnation mortelle de la constellation du Guerrier corrobore cette légende quand il dit que c'est le Shehai d'un Ansei de premier rang qui a causé la catastrophe[16]. De plus certain contes racontent que ce coup d'épée interdit s'appelle Pankratosword, une manœuvre qui peut détruire les lois de la nature.[17]

D'autres contes, parlent de "Temps de Fin", quand les Yokudans se sont éloignés de leurs dieux. Cela mena a des rites interdits, "et des choses interdites furent invoquées, qui n'auraient jamais dû se manifester." Satakal émergea des profondeurs étoilées, et Yokuda fut engloutie sous les flots.[18]

Même si le continent est complétement perdu, quelques îles sont restées et ont été incluent dans des cartes de l'ère Deuxième de l'Ouest de Tamriel. Selon les résidents d'Anvil durant la fin de l'ère troisième, des bateaux venaient encore dans le port de Yokuda[19]. Quelques textes font référence au fait que le continent peut toujours existé sous une certaine forme.[20]

Société Modifier

Religion Modifier

La foi des Yokudans est construite autour du concept que Satakal à consumer le monde pour en commencer un autre. Ils croient que Satakal a fait cela de nombreuses fois, un cycle qui détermine la naissance des esprits qui pourront survivre à la transition, comme Ruptga, le premier qui a appris à le faire. Ruptga a mis les étoiles dans le ciel pour montrer aux Et'Ada comment le faire, et ces esprits sont devenus le Panthéon Yokudan. Le mythe de la création Yokudan soutient qu'ils sont voués à la mortalité car ils sont loin du monde de Satakal, et le paradis des Rivages lointains est trop loin pour eux pour sauter dans le monde des mortels.[21][9][22]

Panthéon Yokudan : [9]

La religion principale de Yokuda est un mix de leur traditionnel panthéon et d'anciens cultes.

Satakal (la Peau du Monde) : dieu du Tout à Yokuda, il est en quelque sorte une fusion entre Anu et Padomay. Il ressemble à s'y méprendre au dieu nordique Alduin, qui détruit un monde pour donner naissance au suivant. Dans la mythologie yokuda, Satakal l'a fait à de nombreuses reprises (et continue de le faire) et c'est ce cycle qui a fini par constituer des esprits capables de survivre à la transition. Ces mêmes esprits sont par la suite devenus les dieux du panthéon yokuda. Satakal est très populaire chez les nomades que sont les Alik'rs.

Ruptga (le Haut Père) : principal dieu du panthéon yokuda, Ruptga, qui est plus communément appelé le Haut Père, est le premier dieu à avoir compris comment survivre à la Faim de Satakal. Suivant son exemple, les autres divinités ont appris " l'Incessante promenade ", procédé leur permettant d'exister pendant plus d'une vie. C'est également le Haut Père qui a créé les étoiles, afin de montrer aux esprits comment faire. Quand les esprits sont devenus trop nombreux, il s'est doté d'un assistant qu'il a créé à partir de la peau morte des mondes d'antan. Cet assistant n'est autre que Sep (voir plus bas), qui a par la suite créé le monde des mortels.

Tu'whacca (le Piégeur) : dieu des âmes chez les Yokudas, Tu'whacca était le dieu de Tout-le-Monde-s'en-Fout avant la création du monde. Quand le Haut Père a décidé de créer l'Incessante promenade, Tu'whacca a trouvé un sens à son existence en s'autoproclamant gardien des Rivages lointains. Aujourd'hui encore, il continue d'aider les Rougegardes à se rendre dans l'au-delà. Son culte est parfois associé à celui d'Arkay dans les régions les plus cosmopolites de Martelfell.

Zeht (dieu des Fermes) : dieu de l'Agriculture chez les Yokudas, qui a tourné le dos à son père suite à la création du monde (c'est pour cette raison que le Haut Père ne facilite pas la pousse des cultures, bien au contraire).

Morwa (déesse Nourricière) : déesse de la Fertilité de Yokuda, elle occupe une place fondamentale au sein de son panthéon, notamment en tant qu'épouse favorite du Haut Père. Aujourd'hui encore, on la vénère dans certaines régions de Martelfell, y compris Stros M'kaï. Morwa est toujours représentée dotée de quatre bras, ce afin de pouvoir " attraper toujours plus de maris. "

Tava (déesse des Oiseaux) : esprit de l'air chez les Yokudas, Tava est surtout connue pour avoir amené ces derniers à l'île d'Herne suite à la destruction de leur mère patrie. Depuis, elle a été assimilée par le mythe plus important de Kynareth. Cela étant, elle reste très populaire auprès des marins de Martelfell et une ou plusieurs chapelles lui sont consacrées dans la majorité des villes portuaires.

Malooc (le Roi de la Horde) : dieu ennemi des Ra-Gadas, qui a conduit les Gobelins contre les Rougegardes au cours de l'ère Première. S'est enfui en direction de l'est quand l'armée du HoonDing est venue à bout de ses hordes humanoïdes.

Diagna (Dieu d'Orichalque de la Lame de Côté) : divinité vénérée par un culte ancien et moribond de Rougegardes, ayant vu le jour à Yokuda durant le Vingt-Septième Massacre des Hommes-Serpents. Diagna était un avatar du HoonDing (dieu de la Place, voir plus bas) qui a fini par acquérir une existence propre. Il a joué un grand rôle dans la défaite des Elfes gauchers, procurant de nombreuses armes d'orichalque aux Yokudas afin de leur permettre de l'emporter. En Tamriel, il a dirigé un petit groupe de fidèles contre les Orques de l'Orsinium du temps où ceux-ci étaient encore puissants, avant de sombrer dans l'oubli. A l'heure actuelle, il n'est plus qu'un faible esprit local des monts de la Queue du Dragon.

Sep (le Serpent) : équivalent yokuda de Lorkhan, Sep a vu le jour lorsque le Haut Père a décidé qu'il lui fallait un assistant pour l'aider à gérer la masse d'esprits existants, lesquels devenaient trop nombreux pour lui seul. Par la suite, Sep n'a pu supporter la Faim de Satakal et, dans sa démence, il a convaincu certains autres dieux de chercher une alternative à l'Incessante promenade, créant ainsi le monde que nous connaissons. Les esprits qui ont suivi Sep se sont retrouvés piégés à l'intérieur de leur création et transformés en mortels. Sep a été châtié par le Haut Père pour sa transgression, mais sa faim dévorante existe toujours aujourd'hui, sous la forme du vide séparant les étoiles, de ce " non espace " tentant d'empêcher les mortels de rallier les Rivages lointains.

HoonDing (dieu de la Place) : esprit yokuda qui prône la " persévérance contre tous les infidèles ", le HoonDing retrouvait des fidèles chaque fois que les Rougegardes avaient besoin de " faire de la place " pour s'installer ailleurs que chez eux. Cela ne s'est produit que trois fois dans toute l'histoire de Tamriel : deux fois au cours de l'ère Première, durant l'invasion des Ra-Gadas, et la troisième pendant la guerre de conquête de Tiber. Sous sa dernière incarnation, on prétend que le HoonDing aurait pris la forme d'une épée ou d'une couronne, voire des deux.

Léki (la sainte de l'Epée Spirituelle) : fille du Haut Père, Léki est la déesse de l'escrime insensée. Durant l'ère Mythique, les Na-Totambus de Yokuda se sont livrés une guerre fratricide sans qu'émerge le moindre vainqueur afin de déterminer qui mènerait le combat contre les Elfes gauchers. En effet, leurs maîtres d'armes étaient tellement doués qu'aucune des deux factions ne parvenait à prendre l'avantage sur l'autre jusqu'à que Léki enseigne la feinte éphémère à l'une d'elles, après quoi un vainqueur fut déclaré et la guerre contre les Aldmers put commencer.

Onsi (Racleur d'Os) : dieu guerrier important pour les Ra-Gadas de Yokuda, Onsi a appris aux hommes comment transformer leurs couteaux en épées.

Civilisation et connaissances Modifier

La société Yokudan était très avancée pour son temps. La nation a produit de grandes avancées en architecture, astronomie, arts martiaux, politique et philosophie. Leurs découvertes dans les domaines de la métallurgie, agriculture, travail du cuir et construction étaient inconnues même dans les temps modernes.[23]

Leur expérience d'agriculture avancée dans les déserts aride de Yokuda leur a été bénéfique quand ils ont migré vers les déserts de Martelfell[2]. Ils pratiquaient d'anciennes méthodes de travail de métal pour forger leurs fameuses armes et armures. Leur cuir a subi un processus de revêtement spécial qui le rend extrêmement durable, même après que des siècles ont passé[24]. La plupart de leurs connaissances étaient enregistrées sur des plaques en acier comme le Livre des Cercles, qu'ils ont emmené en Martelfell[25][26]. Il est dit que les Yokudans ont oublié des connaissances sur l'acier et le désert que les Rougegardes n'ont pas pu apprendre.[27]

La plupart du style architectural qui domine en Martelfell est directement inspiré de celui en Yokuda[28]. Leur architecture reflète leur environnement et était conçu pour résister aux températures extrêmes du désert[6]. Les escaliers volants ou dômes ornementaux devaient tomber en miette lors des tremblement de terres ou d'attaques pour pouvoir être facilement remplacés[29]. Leurs constructions ont fréquemment des tablettes descriptives pour aider les pèlerins.[27]

La culture Yokudan était connue pour son utilisation de l'astronomie. Les Yokudans pouvaient utiliser des cartes de sable de constellation pour déterminer si les âmes des morts peuvent aller aux Lointains Rivages[30]. Ils associaient la constellation du Guerrier à la victoire et au succès, les anciennes légendes parlent de voyageurs suivant les étoiles du ciel pour trouver la terre promise[31]. Des siècle après, le chercheur Muhay at-Turna a découvert que la légende était vrai quand il a trouvé les ruines de Kardala à Craglorn.[32][33]

On dit que les pierres de mémoire viennent de Yokuda[34]. Ces reliques sont utilisés pour enregistrer les pensées et mémoires de leur propriétaires et être trouvées plus tard. La plupart de ces pierres sont venus en Martelfell après la migration mais très peu ont survécus dans les ères suivantes. La plus notable est la pierre de Makela Leki. La marine Yokudan était supérieur à celles des royaumes de Tamriel.[35]

Héritage Modifier

Beaucoup de Rougegardes, particulièrement les descendants des Na-Totambus, vénèrent et honorent les ancêtres Yokudans et continuent leurs traditions et coutumes[36]. Quand les Couronnes sont arrivées en Martelfell, ils étaient déterminés à reproduire la culture Yokudan. Ils ont fondé un cité en Alik'r et l'ont appelé Na-Totambu d'après leur vieille capitale[37]. L'ancien panthéon Yokudan est toujours vénéré en Martelfell et de nombreux cultes sont dédiés aux divers divinités[38]. Quelques rougegardes pensent que ces traditions ont été oublié et cherchent à retourner aux anciennes coutumes de Yokuda[39][40]. À l'inverse, certains chercheurs voit les Yokudans comme rien de plus que des envahisseurs sauvages qui ont brutalement réprimé les autochtones de Tamriel et n’ont laissé que la destruction sur leur passage.[41]

Même si les Ra-Gada ont apportés de nombreuses connaissances sous formes de livres et parchemins, la plupart du reste de leur cultures a été perdue lors du cataclysme. L'histoire et leurs sagesses qui ont survécu étaient gardées dans un temple appelé Archives des chercheurs[42][43]. Néanmoins, leurs avancées en construction et fabrication ont été admirées par les nations de Tamriel qui voulaient l'imiter et le perfectionner. Durant l'ère deuxième, de nombreuses reliques et artefacts d'origines Yokudan ont été trouvés à travers Martelfell[44]. Certaines reliques sont gardés dans différents temples. De nombreuses institutions académiques, comme l'Académie de l'héritage yokudan de Khefrem et la Maison de l'héritage yokudan de la Gloire d'Hallin se sont formés pour chercher des Yokudans et traduire des anciens textes[45]. Selon les légendes, les Scarabées Assassins de Martelfell était originaire de Yokuda. Connu comme les Scarabées de Samara, ils étaient plus petits mais grandissaient en de dangereuses créatures pour prévenir de ne pas abandonner les dieux. Les destriers Yokudan de pedigree certifié sont des descandants des grands chevaux de guerre gris que Yaghoub le Navigateur avait amenés dans sa flotte depuis Akos Kasaz.[46]

Yokudans notables Modifier

  • Ra Abah : Guerrier Yokudan reconnu qui a combatu aux cotés de Frandar Hunding lors de la guerre des Chanteurs contre l'empereur Hira. Il a été enterré dans la Vallée des Lames. Ses enseignements ont survis jusqu'au milieu de la deuxième ère.[47][48]
  • Yokeda Razul : A combattu avec Divad Hunding, menant les Ra Gada à la conquête d'Alik'r. Quand les Na-Totambu et les nobles Yokudans sont arrivés peu après, il est devenu un Yokeda pour cimenter le pouvoir des Ra Gada. Certains se souviennent de lui comme le premier Ancien. Il a été enterré dans le trône de Tu'whacca. Il s'est brièvement relevé comme mort-vivant de la Main Ethérée en 2E 582 mais a été vaincu et repose maintenant en paix.[49]
  • Grandee Yaghoub : Le premier des Ra Gada à découvrir la Baie d'Iliaque. Lui et ses guerriers-marins ont abordé a Hegathe et y établissent la cité de Sentinelle.
  • Empereur Tarish-Zi : Empereur auto-proclamé et chef d'une vague de guerriers connus comme les Anka-Ra. Son armé a tracé un sanglant chemin à travers Martelfell jusqu'à Craglorn pour en faire un nouveau foyer.[50]
  • Prince Hubalajad : Un noble Na-Totambu qui a essayé de coloniser le Trépas des Cognées. En dépit de ces efforts, Hubalajada été déjoué à chaque tournant, et presque tous ses entreprises ont abouti à un échec.[51]
  • Les Quatres : Nom collectif pour Ansei Mamireh, Akamon, Roshadon et Rok'dun la Flamme. C'étaient d'éminents guerriers Yokudans durant les premières invasions des Ra Gada. Selon les légendes, leurs prouesses avec les Shehai étaient inégalées et ils ont pris des forteresses Nede à eux seuls, brisant des murs et coupant des armées entières.[52]
  • Roi Xakhwan : Dirigeant Yokudan vers 1E 853. Originaire de l'île de Yath, il a établit des colonies sur la côte ouest de Martelfell. Il a été tué par le clan Corelanya dans un conflit dans le but de les chasser de Martelfell et est revenu en mort-vivant avant d'être tué encore une fois.
  • Reine Afsar : À la fin de la première ère, le roi est mort sans héritiers et les nobles ont convoité le trône. Afsar a solidifié son règne en tuant ses opposants. En dépit de son départ sanglant, son règne a été paisible. Elle a été enterré dans le trône de Tu'whacca. Elle s'est brièvement relevée comme mort-vivant de la Main Ethérée en 2E 582 mais a été vaincu et repose maintenant en paix.[47]
  • Roi Ra Boshek : Un supposé roi usurpateur qui a été enterré dans le trône de Tu'whacca. Ses restes ont été perturbés par Flaccus Térentius vers 2E 578 et ont été enlevé pour pouvoir être re-consacrée sous le Sacre du Ré-enterrement.[29][53]

Références Modifier

  1. The Elder Scrolls Travels : Shadowkey
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Guide de poche de l'Empire, Troisième édition, autres contrées
  3. Guide de poche de l'Empire, Première édition, Martelfell
  4. 4,0 et 4,1 Les îles perdues de l'ancienne Yokuda
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Carte de l'ouest de Tamriel
  6. 6,0 et 6,1 Motifs culturels 6 : les Rougegardes
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3, 7,4, 7,5 et 7,6 Rougegardes, leur histoire et leurs héros
  8. L'Anuade commentée
  9. 9,0, 9,1 et 9,2 Religions de l'Empire
  10. Ecran de chargement des Ruines de Nilata dans TESO
  11. Dialogues du Roi Yokudan dans TESO
  12. Objet de contrebande Châle de prière Yokudan dans TESO
  13. Objet de contrebande Tapis tissé Yokudan dans TESO
  14. Objet de contrebande Statuette de guerrier Yokudan dans TESO
  15. Divad le Chanteur
  16. Dialogue du guerrier dans TESO
  17. TESA:Passes d'armes entre Lord Vivec et Cyrus l'Infatigable
  18. La faim de Sep
  19. Ulfgar Œil-brumeux
  20. Guide de poche de l'Empire, Première édition, Préface
  21. Tu'whacca, Arkay, Xarxès
  22. Le Monomythe
  23. Les Na-Totambu de Yokuda
  24. xtrait des notes d'Emilja Nivemel, tailleuse
  25. Objet de TESO : Cartulaire des dunes apprivoisées
  26. Le Livre des cercles, maximes de forge
  27. 27,0 et 27,1 Dialogues de Paldeen dans TESO
  28. Vénération des morts
  29. 29,0 et 29,1 Nouveau guide impérial de Tamriel, Martelfell
  30. Quête : Sauver l'âme de Hayle dans Redgard
  31. Comment les Yokudans ont poursuivi les étoiles
  32. L'exhumation de Kardala
  33. Notes de recherche de Sanavar
  34. La Pierre-Mémoire
  35. Guide de poche de l'Empire, Première édition, Cyrodiil
  36. Obédiences de Tamriel : les Rougegardes des Couronnes
  37. Ecran de chargement de la Cité perdue de Na-Totambu dans TESO
  38. Dialogues avec Safa al-Satakalaam dans TESO
  39. Prière pour des yeux grands ouverts
  40. Le manifeste de l'Expansion
  41. Manuscrit inachevé de Blasius
  42. Motifs artisanaux 20 : Yokudan
  43. Ecran de chargement des Archives des chercheurs dans TESO
  44. Objets de contrebande dans TESO
  45. La Dame de la citerne : la théorie de Quen
  46. Légende des destriers yokudans
  47. 47,0 et 47,1 Dialogues avec Sai Sahan dans TESO
  48. Chroniques des Cinq compagnons, Vol. 5
  49. Dialogues avec Ramati at-Gar dans TESO
  50. Seigneurs de guerre des Ra Gada
  51. Pour la défense du prince Hubalajad
  52. Ce texte est la propriété de la Lame de Léki
  53. Note au garde du trône Farvad
UESPLogo
Cette page emprunte, entièrement ou partiellement, partie du contenu présent sur son équivalent du site de l'UESP, et par conséquent leur crédit leur revient entièrement ou partiellement.
Skyrim
Cette page est, entièrement ou partiellement, une version traduite de son équivalent sur The Elder Scrolls Wiki. Consultez les liens interwikis au bas de la page pour la consulter dans sa version originale. Nous remercions bien évidemment les contributeurs anglophones pour leur travail.


Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .